May 20, 2020 / 9:04 AM / 17 days ago

M&S veut accélérer sa restructuration après une chute de son bénéfice

LONDRES, 20 mai (Reuters) - Le distributeur britannique Marks & Spencer a déclaré mercredi qu’il allait accélérer la dernière phase de sa restructuration afin de faire face aux retombées de la crise du coronavirus ainsi qu’à une baisse de 21% de son bénéfice annuel.

Lorsque la pandémie a frappé, M&S, dont le cours a baissé de 66% l’an dernier, cherchait déjà à se réinventer après avoir aligné sans succès pendant plus d’une décennie des plans de relance.

Le groupe a déclaré que son programme “Rien ne sera plus comme avant” s’appuierait sur les leçons tirées de la crise et saisirait toutes les opportunités lui permettant de s’adapter aux nouveaux modes de consommation.

Le titre Marks & Spencer figurent parmi les plus fortes hausses du jour en Europe, les investisseurs appréciant les déclarations sur la restructuration. A 10h42, il gagnait 4,75% à 89,86 livres.

Parmi les priorités confirmées par M&S: le commerce en ligne, illustrée par son partenariat avec le groupe Ocado , l’optimisation de sa chaîne d’approvisionnement alimentaire, la réorganisation des activités de prêt-à-porter et de produits domestiques et l’accélération du programme de “remodelage” du parc de magasins.

Le directeur général Steve Rowe a souligné que la pandémie avait transformé en profondeur les habitudes des clients et les modes d’organisation du travail.

“Je suis décidé à agir maintenant pour saisir ces changements et gérer autrement l’activité, d’une manière plus agile, dans un monde qui ne sera plus jamais le même”, a-t-il déclaré.

Alors que l’impact de la crise devrait se faire sentir pendant tout l’exercice 2020-21, le groupe a annoncé un programme de plus d’un milliard de livres (1,22 milliard de dollars), qui comporte 500 millions de réduction de coûts et d’autres mesures destinée à préserver la trésorerie.

M&S a réalisé un bénéfice avant impôts et avant éléments exceptionnels de 403 millions de livres lors de son exercice annuel au 28 mars, contre 512 millions de livres en 2018-19.

Le groupe a déclaré en mars qu’il ne verserait pas de dividende final pour l’année 2019-2020, économisant ainsi 130 millions de livres. Il avait indiqué le mois dernier qu’il n’en verserait pas non plus au titre de 2020-2021, ce qui lui permettra d’économiser 210 millions de livres supplémentaires. (James Davey, version française Flora Gomez, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below