May 6, 2020 / 6:22 AM / 3 months ago

Veolia-Premiers impacts du coronavirus au T1 mais début de rebond

PARIS, 6 mai (Reuters) - Veolia a publié mercredi des résultats en baisse au titre du premier trimestre 2020, marqués par les premiers impacts du coronavirus, mais a fait état d’un début de reprise d’activités fin avril et s’est dit confiant dans la pertinence de son plan stratégique dans le contexte actuel.

Le numéro un mondial du traitement de l’eau et des déchets a cependant annoncé avoir lancé dès le début de la crise sanitaire en Europe un plan d’économies spécifique de 200 millions d’euros, qui s’ajoute à son objectif annuel de 250 millions, et prévoit de réduire ses investissements 2020 de 500 millions, une mesure qui ne concerne pas les développements et les dépenses consacrées à la croissance future.

“L’Asie est désormais en reprise rapide et, en Europe, l’industrie rouvre et les travaux reprennent progressivement”, a en outre déclaré son PDG, Antoine Frérot, lors d’une conférence téléphonique.

Veolia estime par exemple que les volumes de déchets toxiques qu’il traite en Chine, après une chute de 25%, sont revenus à 93% de leur niveau d’avant crise.

En Europe, ses activités de travaux - poses de canalisations d’eau ou construction d’usines - ont repris “très lentement mais progressivement” fin avril, avec un taux d’activité de 35% à la toute fin du mois, après une interruption presque totale en France et des ralentissements variables dans les autres zones géographiques.

“Il est encore bien sûr trop tôt pour estimer correctement les conséquences de la crise sur les résultats de l’année 2020”, a également dit Antoine Frérot, après la suspension des prévisions annuelles de Veolia survenue début avril.

“Je suis par ailleurs convaincu que notre programme stratégique ‘Impact 2023’ (...) reste complètement pertinent”, a ajouté le PDG, soulignant toutefois que la mise en oeuvre de ce plan serait retardée, notamment en matière de cessions.

Veolia a enregistré au premier trimestre un résultat net courant part du groupe de 121 millions d’euros (-40,2% à données constantes), un Ebitda de 970 millions (-5,9% en données courantes, -2,9% à périmètre et change constants) et un chiffre d’affaires de 6,7 milliards (-1,6% en données courantes, -0,5% à périmètre et change constants).

L’impact du nouveau coronavirus est estimé à 192 millions d’euros sur les ventes du groupe et à 80 millions sur son Ebidta.

“Cet impact sera supérieur au mois d’avril, (au cours duquel) nous avons connu une situation comparable aux quinze derniers jours de mars, mais la situation s’améliorera au mois de mai”, a précisé Antoine Frérot. (Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below