for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

France-Pas d'aides de l'Etat sans baisse de rémunération des dirigeants

PARIS, 31 mars (Reuters) - La secrétaire d’Etat française auprès du ministre de l’Economie, Agnès Pannier-Runacher, a appelé mardi les entreprises qui feront appel au soutien financier de l’Etat à faire preuve d’exemplarité en diminuant de 25% la “rémunération globale” de leurs dirigeants.

Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a déjà prévenu que les entreprises bénéficiaires des aides publiques mises en place pour tenter de limiter l’impact économique de l’épidémie de coronavirus ne devraient pas verser de dividendes, ni procéder à des rachats d’actions.

“Il y a un engagement de ne pas verser de dividendes pour les entreprises qui auraient recours aux dispositifs d’Etat, de ne pas procéder à des rachats d’actions et de diminuer de 25% la rémunération globale des dirigeants”, a déclaré Agnès Pannier-Runacher lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale.

“Sinon ce sera un remboursement avec des pénalités de retard”, a-t-elle prévenu.

La baisse d’un quart des rémunérations des dirigeants correspond à une demande de l’Afep, qui rassemble les 110 plus grandes entreprises privées françaises, formulée dans un communiqué publié lundi. (Elizabeth Pineau, édité par Jean-Michel Bélot)

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up