for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

Coronavirus/Suisse-L'assouplissement des règles pour les banques pas destiné aux actionnaires

ZURICH, 31 mars (Reuters) - L’autorité de tutelle du secteur financier en Suisse a précisé mardi les conditions d’assouplissement de ses exigences en matière de fonds propres pour les banques du pays en raison de la pandémie de coronavirus, en prévenant que les sommes ainsi dégagées ne devaient pas servir à rémunérer les actionnaires.

Parmi les mesures destinées à atténuer l’impact économique de la crise sanitaire mondiale, l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) a accepté la semaine dernière une demande de la Banque nationale suisse (BNS) de ramener à zéro le volant anticyclique de fonds propres imposé aux banques afin de dégager des capitaux pour augmenter leur activité de crédit.

“Pour les banques dont les assemblées générales ont décidé ou devraient décider après le 25 mars 2020 une distribution pour l’exercice 2019, les fonds propres libérés par les assouplissements seront réduits à hauteur de la distribution prévue ou effectivement effectuée”, a précisé la FINMA mardi dans un communiqué.

L’autorité bancaire suisse a aussi demandé la semaine dernière aux banques d’évaluer soigneusement le montant des dividendes à distribuer dans le contexte actuel.

Malgré cet appel, UBS, la plus grande banque du pays, a annoncé lundi qu’elle verserait plus de la moitié de son bénéfice annuel de 2019 en dividende, soit 2,6 milliards de dollars (2,37 milliards d’euros) au total.

Elle a assuré qu’elle était “en situation de soutenir l’économie tout en maintenant une politique appropriée de dividende”. (Brenna Hughes Neghaiwi version française Bertrand Boucey, édité par Jean-Michel Bélot)

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up