for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Maisons du Monde va réduire ses coûts face au coronavirus

PARIS (Reuters) - Maisons du Monde a lancé un programme de réduction de coûts pour faire face à l’impact de l’épidémie de coronavirus qui devrait pénaliser ses ventes au premier semestre.

Le spécialiste de l’ameublement et de la décoration a dû faire face depuis le début de l’année au double impact de la grève des dockers à Marseille qui a retardé le réapprovisionnement de ses stocks et à la propagation de l’épidémie de coronavirus.

Les usines en Chine qui approvisionnent le groupe français sont restées fermées pendant plusieurs semaines, obligeant Maisons du Monde à trouver d’autres fournisseurs dans d’autres régions de la Chine moins touchées par le virus ou en Europe.

Face à la propagation du virus, notamment en Europe, le distributeur envisage désormais de fermer ses 48 magasins en Italie, son deuxième marché, pour une semaine reconductible.

Dans un communiqué diffusé mercredi, Maisons du Monde a dit s’attendre à ce que ses ventes au deuxième trimestre soient en retrait par rapport à la période correspondante de l’an dernier après un premier trimestre attendu stable d’une année sur l’autre.

Ces prévisions sont toutefois susceptibles de changer, notamment si les fermetures de magasins en Italie devaient perdurer, a prévenu Julie Walbaum, la directrice générale, lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes.

“Nous sommes dans une année très particulière. Nous allons mettre tout en oeuvre pour limiter l’impact sur l’Ebitda”, a-t-elle expliqué.

Le groupe a engagé un plan de réduction des coûts ainsi qu’une révision de ses dépenses d’investissement, a-t-elle ajouté, tout en précisant que la société n’envisageait pas de plan social.

Sur l’ensemble de 2019, le groupe a enregistré un résultat brut d’exploitation (Ebitda) en progression de 3,2% à 152,7 millions d’euros pour des ventes de 1,23 milliard d’euros.

Le groupe a parallèlement annoncé les cooptations de Peter Child comme membre indépendant et président de son conseil et de Michel-Alain Proch comme administrateur indépendant et vice-président du Conseil.

Le fonds spéculatif Teleios Capital Partners avait exhorté dans un courrier daté de lundi le conseil d’administration de Maisons du Monde à obtenir au préalable le soutien des principaux actionnaires avant toute annonce de nomination dans son conseil.

“Nous pensons que les propositions de nominations vont aller dans le sens des attentes de Teleios”, a déclaré la directrice générale, qui a dit être disposée à rencontrer les représentants du fonds avec les deux administrateurs dont la nomination est proposée. Ces cooptations seront soumises à la ratification de l’assemblée générale des actionnaires.

Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up