March 6, 2020 / 5:56 PM / 3 months ago

CMA CGM voit un impact limité du coronavirus sur son activité

PARIS, 6 mars (Reuters) - CMA CGM a déclaré vendredi que son activité en Chine était en train de revenir à la normale après la baisse de trafic observée le mois dernier en raison de l’épidémie de coronavirus, le groupe français de transport maritime prédisant un impact limité de cette crise sanitaire sur ses résultats financiers de 2020.

Le numéro quatre mondial du transport maritime de conteneurs s’attend à retrouver une flotte en capacité normale d’exploitation à partir de mi-mars après avoir observé des signes de reprise de l’activité industrielle chinoise depuis fin février.

L’épidémie de coronavirus apparue en décembre en Chine, qui a paralysé une partie de l’économie du pays avant de se répandre dans le monde, a contraint les transporteurs maritimes à modifier leurs lignes commerciales et à limiter le recours aux ports chinois.

CMA CGM s’attend cependant à ce qu’un rattrapage important en matière de reconstitution des stocks de biens dans les pays occidentaux, une fois la situation sanitaire stabilisée, contribue à un rebond du fret maritime au deuxième trimestre, a dit son directeur financier Michel Sirat à Reuters.

“On verra si les conséquences de long terme du coronavirus peuvent avoir un impact structurel. Nous ne croyons pas que cela soit le cas aujourd’hui, donc nous sommes confiants pour 2020”, a-t-il dit.

CMA CGM ne voit pas encore d’impact du coronavirus sur la demande en Europe, y compris en Italie qui est le pays d’Europe le plus touché par l’épidémie, a ajouté Michel Sirat.

“On a un impact qui va se concentrer sur février à avril”, a-t-il dit. “Ce n’est pas négligeable mais ce n’est pas conséquent. Pour donner un ordre de grandeur, l’effet devrait être de 2% à 3% de notre (bénéfice brut) qui s’élevait à un peu plus de 4 milliards de dollars en 2019.”

Le groupe marseillais a fait état pour 2019 d’une perte nette de 229 millions de dollars (202,6 millions d’euros), après un bénéfice de 34 millions l’année précédente, en raison de l’application d’une nouvelle norme comptable et de l’acquisition du suisse CEVA Logistics dont la perte a atteint 140 millions de dollars. (Gus Trompiz version française Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below