February 14, 2020 / 6:46 AM / 5 days ago

EDF-Prix et renouvelables tirent 2019, nouvelle hausse en vue

PARIS, 14 février (Reuters) - EDF a publié vendredi des résultats en forte hausse au titre de 2019, portés par des conditions de prix favorables en France et au Royaume-Uni ainsi que par les énergies renouvelables, et a fait savoir que ses performances opérationnelles devraient de nouveau progresser cette année.

L’électricien public français, dont l’Etat détient 83,6% du capital, a précisé dans un communiqué qu’il visait pour 2020 un bénéfice avant impôts, charges financières, dépréciations et amortissements (Ebitda) compris entre 17,5 et 18,0 milliards d’euros, à périmètre et change constants, après 16,7 milliards en 2019 (+8,4% en croissance organique).

EDF prévoit en outre pour l’exercice en cours des charges opérationnelles stables, des investissements nets totaux d’environ 15,5 milliards d’euros (13,9 milliards en 2019) et, pour la période 2019-2020, un montant de cessions compris entre 2 à 3 milliards.

Le groupe a enregistré au titre de 2019 un résultat net courant de 3,9 milliards d’euros (+57,9%), un cash flow positif de 1,8 milliard - hors projet d’EPR britannique d’Hinkley Point et coûts liés au compteur communicant Linky - et un chiffre d’affaires de 71,3 milliards (+4,0%).

Il a dans le même temps multiplié par 4,4 son résultat net part du groupe, à 5,2 milliards d’euros, en particulier grâce à la forte amélioration de son résultat financier.

Selon un consensus réalisé par Refinitiv, les analystes attendaient en moyenne un résultat net part du groupe de 3,0 milliards d’euros, un Ebitda de 16,3 milliards et un chiffre d’affaires de 70,9 milliards.

En France, EDF vise cette année une production nucléaire comprise entre 375 et 390 térawatts-heure (TWh), après 379,5 TWh en 2019 (-3,5%).

EDF cible également un ratio d’endettement financier net sur Ebitda d’environ 2,6 en 2020 et inférieur ou égal à 2,7 en 2021, ainsi qu’un taux de distribution représentant 45 à 50% de son résultat net courant pour ces deux années, l’Etat ayant opté pour un paiement du dividende en actions du solde du dividende 2019 et s’étant engagé à faire de même au titre du dividende au titre de 2020. (Benjamin Mallet, édité par Jean-Stéphane Brosse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below