for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Ryanair craint de nouveaux retards de livraison du Boeing 737 MAX

Ryanair pourrait bien ne recevoir aucun Boeing 737 MAX avant l'été 2020 en raison des retards pris par l'homologation en Europe des nouveaux tests de sécurité de l'appareil, immobilisé après deux catastrophes aériennes, a déclaré mardi le directeur général du groupe irlandais Michael O'Leary. /Photo d'archives/REUTERS/Ints Kalnins

BRUXELLES (Reuters) - Ryanair pourrait bien ne recevoir aucun Boeing 737 MAX avant l’été 2020 en raison des retards pris par l’homologation en Europe des nouveaux tests de sécurité de l’appareil, immobilisé après deux catastrophes aériennes, a déclaré mardi le directeur général du groupe irlandais Michael O’Leary.

Interrogé par Reuters, Michael O’Leary a dit toujours tabler sur une reprise des vols du 737 MAX en janvier aux Etats-Unis mais plus tard en Europe, car “l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) est un peu à la traîne”.

“Ce qui paraît probable aujourd’hui, c’est que nous aurons peut-être 10, peut-être aucun, peut-être 15 (avions) avant l’été 2020”, a-t-il ajouté. “Le point crucial pour nous, c’est que l’appareil reprenne du service. Les conséquences pour les 12 prochains mois, c’est que nous n’atteindrons pas nos objectifs initiaux d’accroissement de notre flotte.”

Ryanair, l’un des principaux clients du 737 MAX avec 210 appareils commandés, a revu en baisse la semaine dernière ses prévisions de trafic pour l’année close au 31 mars 2021, à 156 millions de passagers au lieu de 157 millions initialement.

Ces prévisions de la compagnie à bas coûts s’appuient sur la livraison de 10 737 MAX d’ici au mois de juin, alors que Ryanair comptait en recevoir 60 avant l’immobilisation de l’appareil.

Le Boeing 737 MAX a été cloué au sol au printemps après deux catastrophes aériennes, en octobre 2018 et mars 2019, dans lesquelles 346 personnes au total ont perdu la vie.

Selon Michael O’Leary, les retards de livraison du 737 MAX coûtent au moins 100 millions d’euros par un an à la compagnie.

Jonas Ekblom, avec Padraic Halpin à Dublin, version française Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up