December 3, 2019 / 3:14 PM / in 7 days

GESTION 2020-Neuflize OBC plus prudente que d'autres sur les actions

PARIS, 3 décembre (Reuters) - Neuflize OBC se distingue de nombre de ses concurrents en adoptant un positionnement neutre sur les actions dans ses perspectives d’investissement pour l’an prochain.

La plupart des gérants et analystes misent pour 2020 sur un environnement favorable aux actifs risqués, actions en tête, mais la banque française, filiale de la néerlandaise ABN Amro , est plus prudente.

“Nous sommes à ‘neutre’ sur les actions parce que nous pensons que les risques à la hausse et à la baisse sont à peu près équilibrés en termes de réalisation”, a expliqué mardi Olivier Raingeard, directeur des investissements de Neuflize OBC, lors d’un point de presse à Paris.

S’il écarte la perspective d’une récession aux Etats-Unis dans les prochains trimestres et reconnaît le soutien que représentent pour les actions les injections massives de liquidité par les grandes banques centrales, il est plus circonspect sur la croissance à attendre des bénéfices des entreprises.

“La croissance des bénéfices ralentit dans le sillage de l’économie mondiale”, a-t-il dit. “Les analystes anticipent 10% de croissance l’an prochain pour les entreprises américaines et européennes, ce qui nous paraît trop optimiste. Nous misons plutôt sur autour de 5%.”

Au sein de l’univers des actions, Neuflize OBC dit toujours préférer les titres américains, sur lesquels il réduit tout même sa surpondération.

La banque reste à “sous-pondérer”, mais plus légèrement, sur les actions européennes et adopte un positionnement neutre sur les actions émergentes.

Les valorisations en Europe paraissent attractives mais des déséquilibres structurels de l’économie et un risque politique élevé militent contre une exposition trop forte, selon Olivier Raingeard.

Sur un plan sectoriel, les compartiments financiers et industriels sont renforcés au détriment des services aux collectivités (“utilities”) et des télécommunications.

Du côté de l’obligataire, Neuflize OBC sous-pondère la dette souveraine ainsi que les obligations d’entreprises classées en catégorie investissement par les agences de notation (“investment grade”).

Une surpondération est en revanche adoptée sur le crédit à haut rendement (“high yield”) ainsi que sur la dette souveraine émergente, deux catégories qui offrent encore du rendement dans une classe d’actifs où il se fait rare.

Voir aussi : LE POINT sur les perspectives de marché 2020 des gérants et analystes (Patrick Vignal, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below