October 28, 2019 / 7:15 AM / a month ago

HSBC rate le consensus au T3, les perspectives s'assombrissent

HONG KONG/LONDRES, 28 octobre (Reuters) - HSBC a fait état lundi d’un recul plus marqué que prévu de son bénéfice trimestriel, tout en renonçant à un objectif de rentabilité qui avait été fixé pour 2020 au nom de perspectives de croissance moins favorables.

La banque britannique, qui réalise l’essentiel de ses profits en Asie, a également déclaré que de nouvelles charges de restructuration étaient à l’ordre du jour, en raison de performances en Europe et aux Etats-Unis jugées “inacceptables” par le directeur général par intérim Noel Quinn.

A la suite de ces données, le titre de la banque britannique coté à Hong Kong perdait 2,5% en fin de séance alors que l’indice vedette Hang Seng avançait de près de 1%.

La première banque européenne par la capitalisation boursière doit faire face à une série de défis, dont la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, les remous politiques à Hong Kong, les incertitudes liées au Brexit et un cycle d’assouplissement monétaire.

HSBC, qui a remercié début août son directeur général John Flint 18 mois après l’avoir nommé, a dégagé sur les trois mois à fin septembre un bénéfice imposable en baisse de 18%, à 4,8 milliards de dollars (4,3 milliards d’euros), contre 5,9 milliards il y a un an et un consensus des analystes financiers fourni par la banque de 5,3 milliards.

Ce sont les premiers résultats financiers publiés sous la houlette de Noel Quinn, qui pourrait prétendre au poste de directeur général à plein temps.

“Certaines parties de nos activités, notamment en Asie, se sont bien maintenues dans un environnement difficile au troisième trimestre”, dit-il, cité dans un communiqué.

“Cependant, dans d’autres activités, les performances ont été inacceptables (...) Les plans précédents mis en place ne suffisent plus à améliorer les performances de ces activités, étant donné les perspectives détériorées en matière de croissance des revenus”, ajoute-t-il.

HSBC a ainsi souligné qu’elle n’atteindrait pas son objectif d’un rendement des fonds propres (ROE) de 11% fixé pour 2020 en raison de ces perspectives, jugées “plus difficiles” qu’en début d’année.

La banque veut sortir d’activités à bas rendement tout en ajustant sa base de coûts.

“Ces mesures, ainsi que toute nouvelle détérioration des conditions de marché, pourraient entraîner des charges importantes au quatrième trimestre et au-delà, dont des dépréciations d’amortissement et des charges de restructuration supplémentaires”, poursuit Noel Quinn.

Ce dernier, un vétéran de la banque, ne fait pas mystère de sa volonté d’être nommé directeur général permanent. En août, le président de HSBC Mark Tucker a déclaré que la quête d’un remplaçant pour John Flint prendrait entre six et 12 mois.

Voir aussi :

* BREAKINGVIEWS-HSBC unveils mandate for radical shakeup

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below