May 27, 2019 / 10:43 AM / in 2 months

ENCADRE-Du rachat de Jeep par Chrysler à la proposition de FCA à Renault

27 mai (Reuters) - Le constructeur italo-américain Fiat Chrysler Automobiles (FCA) a soumis lundi un projet de fusion à Renault dans le cadre d’une nouvelle consolidation du secteur automobile mondial, une proposition que le conseil d’administration du groupe au losange a décidé d’étudier avec intérêt.

En combinant leurs forces, FCA et Renault représenteraient une capitalisation boursière de 32 milliards d’euros, avec des ventes mondiales annuelles de 8,7 millions de véhicules. A titre de comparaison, Volkswagen a écoulé 10,9 millions de voitures l’an dernier.

En incluant Nissan et Mitsubishi, les deux partenaires japonais de Renault au sein d’une alliance entre les trois, cette fusion donnerait naissance au premier constructeur automobile mondial avec des ventes annuelles de 15 millions de véhicules.

Si ce projet aboutissait, Chrysler changerait de mains pour la quatrième fois en 20 ans, et la marque Jeep pour la cinquième fois depuis 1987.

1987 - Chrysler, un des “Big Three” de Detroit alors dirigé par Lee Iacocca, reprend la participation de 46% de Renault dans la maison mère de Jeep, American Motors Corp (AMC). Chrysler en acquiert plus tard la totalité et commence à développer la marque Jeep.

1998 - Daimler et Chrysler annoncent une “fusion entre égaux”, qui se transformera par la suite en rachat du groupe américain par l’entreprise allemande, sur fond de ralentissement du marché automobile américain.

2004 - Sergio Marchionne devient administrateur délégué de Fiat.

2007 - Le président du directoire de Daimler, Dieter Zetsche, ancien patron de la division Chrysler, vend 80% de cette dernière au fonds Cerberus Capital Management.

2009 - Dans la foulée de la crise financière de 2008, Chrysler se place sous le régime du Chapitre 11 du code américain des faillites et en juin 2009, Fiat prend le contrôle du groupe. La nouvelle entité est rebaptisée Fiat Chrysler Automobile NV (FCA).

Janvier 2014 - Sous la direction de Sergio Marchionne, Fiat renforce son emprise sur Chrysler en rachetant les 41,46% qu’il ne possède pas encore, une opération à 4,35 milliards de dollars (3,88 milliards d’euros).

Avril 2015 - L’Etat français porte sa participation dans Renault de 15% à 19,74%, une opération destinée à bloquer la tentative de Nissan d’accroître son influence sur le groupe français. Cette montée au capital est orchestrée par le ministre de l’Economie - et désormais président français- Emmanuel Macron.

Avril 2015 - Dans sa présentation “Confessions of a Capital Junkie”, Sergio Marchionne explique que la consolidation dans le secteur automobiles est inévitable sur fond de renforcement de la réglementation contre émissions polluantes et la concurrence mondiale.

Septembre 2015 - Dans un courriel adressé à la directrice générale de General Motors, Mary Barra, le dirigeant italien lui demande d’étudier un rapprochement des deux constructeurs. Sa proposition est rejetée.

Juillet 2018 - Sergio Marchionne, tombé gravement malade à la suite d’une intervention chirurgicale à l’épaule, décède. Son successeur Mike Manley, jusqu’à là patron de la division Jeep, annonce une forte baisse des bénéfices du groupe et s’engage à mettre en oeuvre la stratégie 2022 visant à rendre FCA “fort et indépendant”, tout en restant ouvert sur à toutes les opportunités.

Janvier 2019 - Renault annonce la démission de Carlos Ghosn, accusé de malversations financières au Japon, de son poste de président et de directeur général du constructeur français. Juste auparavant, Nissan et Mitsubishi avaient déjà évincé l’architecte de l’alliance entre Nissan et Renault du poste de président pour les mêmes raisons.

Mars 2019 - Mike Manley déclare que Fiat Chrysler est ouvert aux alliances et aux opportunités de fusion, tout en précisant que le groupe n’est engagé dans aucune négociation sur un éventuel rapprochement.

Mai 2019 - Fiat Chrysler remet à Renault un rapprochement dans le cadre d’une fusion qui verrait les actionnaires des deux groupes détenir chacun 50% du nouvel ensemble. (Joe White et Edward Taylor Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below