March 28, 2019 / 5:48 PM / 23 days ago

RPT-LEAD 2-Altice promet un rebond pour SFR après une année 2018 difficile

(Rpt titre)

* CA en baisse de 2,9% en 2018, Ebitda en chute de 9%

* SFR a poursuivi sa reconquête d’abonnés au T4

* Hausse de 3% à 5% du CA attendue en France en 2019

PARIS, 28 mars (Reuters) - Altice Europe, qui a vu ses résultats annuels plombés par les contre-performances de SFR, table sur un retour à la croissance en France en 2019 grâce à une reconquête d’abonnés qui s’est confirmée en fin d’année dernière.

L’opérateur télécoms européen contrôlé par l’homme d’affaires Patrick Drahi a fait état jeudi d’un chiffre d’affaires annuel en baisse de 2,9% en données publiées, à 14,09 milliards d’euros, et d’un Ebitda (excédent brut d’exploitation) ajusté en chute de 8,9% à 5,10 milliards, pour une marge en repli de 1,60 point à 36,1%.

Le groupe a toutefois atteint son objectif de free cash flow opérationnel de 2,36 milliards d’euros, dont 1,52 milliard pour sa filiale française.

Au prix d’une stratégie tarifaire agressive et d’une baisse de sa rentabilité, SFR a poursuivi sa reconquête d’abonnés entamée au troisième trimestre.

Face à l’hémorragie de clients qui a suivi son rachat par Patrick Drahi il y a trois ans, SFR s’est lancé dans une reconquête commerciale passant par d’importants rabais sur ses offres, parfois sans limite de durée, dans un marché français déjà miné par une féroce guerre des prix.

Dans le mobile, l’opérateur a gagné 178.000 abonnés au quatrième trimestre, lui permettant de passer le million de nouveaux abonnés sur l’ensemble de l’année.

Dans le fixe, le gain a été de 83.000 au dernier trimestre 2018.

“Altice France a regagné plus d’abonnés en 2018 que le nombre de clients perdus au cours des trois dernières années”, souligne le groupe dans un communiqué.

PAS DE CHIFFRE D’”ARPU”

Contrairement à son habitude, Altice Europe n’a pas publié son revenu moyen par abonné (Arpu) en France, une mesure clef pour le secteur.

Interrogé sur ce sujet lors d’une conférence téléphonique avec la presse, le directeur financier, Malo Corbin, a simplement répondu que le groupe demeurait focalisé sur ses résultats commerciaux.

Altice engrange plus de deux tiers de ses revenus en France.

Après une chute de 9% de son Ebitda dans l’Hexagone l’an dernier, à 3,78 milliards d’euros, Altice anticipe un résultat compris entre 4,0 et 4,5 milliards en 2019, sur un chiffre d’affaires en croissance de 3% à 5%.

Le groupe ajoute qu’il continuera d’améliorer son service clients - un élément clé pour la rétention des abonnés - et qu’il réduira ses dépenses, dans le marketing et la vente notamment.

Plombé par une dette de 28,8 milliards d’euros, Altice entend aussi poursuivre son désendettement, avec de possibles nouvelles cessions d’actifs, afin de tenir son objectif visant à ramener sa dette nette à 4 fois l’Ebitda ajusté.

Il a cédé l’an dernier pour environ 4,0 milliards d’euros des participations dans ses tours mobiles en France et au Portugal et indiqué vouloir céder une participation dans son réseau portugais de fibre optique, confirmant des informations de Reuters.

La stratégie tarifaire d’Altice a fait souffrir ses concurrents au moment où ils doivent consentir d’importants investissements pour déployer la 4G et la fibre, faisant ressurgir les spéculations sur une consolidation du marché.

Coté à la Bourse d’Amsterdam, le titre Altice a clôturé à 1,85 euro jeudi avant la publication des résultats. Le titre signe une hausse de 13,10% depuis début janvier après une progression de 2,38% en 2018. (Pascale Denis et Mathieu Rosemain, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below