March 20, 2019 / 11:27 AM / in 3 months

LEAD 1-UBS veut faire plus d'économies face à la baisse de ses revenus

(Actualisé avec citations et contexte)

par Brenna Hughes Neghaiwi

ZURICH, 20 mars (Reuters) - UBS prévoit de réduire ses coûts de 300 millions de dollars (264,5 millions d’euros) supplémentaires cette année en raison de la chute de ses revenus dans la banque d’investissement et des difficultés de son activité de gestion de fortune au premier trimestre, a annoncé mercredi son directeur général.

Les revenus de la banque d’investissement ont baissé d’un tiers par rapport au premier trimestre de 2018, particulièrement faste, a précisé Sergio Ermotti, estimant que cette activité était confrontée aux conditions de marché parmi les plus difficiles observées ces dernières années, particulièrement hors des Etats-Unis.

“Nous avons constaté certaines améliorations récemment mais elles restent inégales et insuffisantes pour compenser le début d’année difficile”, a-t-il dit lors d’une conférence organisée par Morgan Stanley.

La banque d’investissement devrait générer un rendement ajusté des fonds propres au premier trimestre d’environ 5%, contre 15% visé sur la période 2019-2021 et 12,9% réalisés en 2018.

“Bien que cela ne corresponde manifestement pas à nos objectifs de long terme, j’estime que le résultat est acceptable s’il s’agit d’un événement isolé dans l’un des pires environnements de l’histoire récente pour un premier trimestre”, a-t-il ajouté.

Le titre UBS perdait 2,21% vers 11h10 GMT en Bourse de Zurich, tandis que l’action de son concurrent Credit Suisse cédait près de 3%, les traders relevant le ton pessimiste de Sergio Ermotti.

“UBS a envoyé un signal négatif en indiquant que les revenus de la banque d’investissement des principales banques européennes au premier trimestre diminueraient”, commente un trader.

La première banque suisse a désormais ralenti ses embauches et certains projets technologiques afin de réaliser des économies de coûts supplémentaires de 300 millions de dollars cette année, a déclaré Sergio Ermotti, précisant que la majeure partie d’entre elles seraient réalisées au second semestre.

Alors que la gestion de fortune, activité phare de la banque, était en passe de renouer avec ses objectifs d’entrées, après avoir enregistré des sorties nettes de 7,9 milliards de dollars sur les trois derniers mois 2018, le manque de confiance des investisseurs a continué à peser sur les revenus.

Le pessimisme persistant de certains clients asiatiques, conjugué à la prudence de certains clients américains, a conduit à une baisse de près de 9% des revenus tirés de la gestion du patrimoine ce trimestre, a dit Sergio Ermotti. (Brenna Hughes Neghaiwi Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below