January 31, 2019 / 7:29 AM / 2 months ago

GRANDE CONSOMMATION-Les ventes d'Unilever moins bonnes que prévu

31 janvier (Reuters) - Unilever a réalisé au quatrième trimestre 2018 des ventes moins bonnes que prévu, en hausse de 2,9% contre 3,5% attendus, freinées par une stabilité de la croissance des volumes sur les marchés matures.

Le fabricant des savons Dove et des glaces Ben & Jerry’s, entre autres, a enregistré sur l’ensemble de l’année un chiffre d’affaires de 49,6 milliards d’euros et un bénéfice de 3,48 euros par action.

Le groupe anglo-néerlandais s’attend à ce que les conditions d’activité restent difficiles cette année, pour laquelle il prédit une croissance de ses ventes dans le bas d’une fourchette de 3% à 5%. Il se juge toujours en mesure d’atteindre ses objectifs pour 2020.

Principaux résultats trimestriels des autres entreprises du secteur :

* COLGATE ANTICIPE UNE BAISSE DE SON BÉNÉFICE EN 2019

25 janvier - Colgate-Palmolive table sur une baisse de son bénéfice par action de l’ordre de 5% cette année, le numéro un mondial du dentifrice prévoyant d’accroître ses dépenses publicitaires et son offre en ligne pour faire face à la concurrence.

A Wall Street, qui s’attendait au contraire à une hausse de 2,4% selon les données IBES de Refinitiv, le titre perdait 2,8% vendredi dans les transactions d’avant-Bourse.

Au quatrième trimestre 2018, le chiffre d’affaires du groupe est ressorti en baisse de 2% à 3,81 milliards de dollars (consensus 3,77 milliards) et la marge bénéficiaire brute à 59,1% contre 59,8% un an plus tôt. Le bénéfice net ajusté a diminué de 3% à 638 millions de dollars, ou 0,74 dollar par action (consensus 0,73 dollars).

* P&G-TRIMESTRE MEILLEUR QUE PRÉVU, PRÉVISION RELEVÉE

23 janvier - Procter & Gamble a relevé mercredi sa prévision annuelle de ventes à la suite d’un chiffre d’affaires et d’un bénéfice trimestriels meilleurs que prévu, portés par des hausses de prix et une robuste demande pour ses produits de beauté haut de gamme et ses nettoyants ménagers.

Face aux défis auxquels sont confrontés les géants de la grande consommation, notamment l’essor des sites de vente directe et la hausse des coûts des matières premières, P&G a entrepris de renouveler sa gamme de produits et de relever ses prix. Ces mesures ont contribué à une progression de 4% des ventes brutes, soit à périmètre et changes constants, contre 2,4% attendus, avec notamment une croissance de 8% pour les produits de beauté.

P&G a relevé d’un point le haut de sa fourchette de prévision de croissance pour ses ventes annuelles.

* BEIERSDORF PROMET DES MESURES STRATÉGIQUES EN 2019

17 janvier - Le nouveau président du directoire de Beiersdorf s’est engagé jeudi à prendre d’”importantes mesures stratégiques” en 2019 à la suite d’un ralentissement des ventes du groupe allemand au quatrième trimestre 2018.

Les ventes du fabricant des crèmes Nivea, hors acquisitions et à taux de change constants, ont augmenté de 5,4% à 7,23 milliards d’euros sur l’ensemble de 2018, contre une croissance de 6% sur les neuf premiers mois.

“Nous prendrons d’autres mesures stratégiques de premier plan en 2019 pour libérer le potentiel futur de Beiersdorf et être en mesure de générer une croissance durable”, déclare dans un communiqué Stefan De Loecker, qui a pris ses fonctions le 1er janvier. (Service Entreprises)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below