January 16, 2019 / 4:38 PM / 10 months ago

LEAD 1-Goldman Sachs et BofA brillent en Bourse après un T4 rassurant

16 janvier (Reuters) - Goldman Sachs et Bank of America sont salués par les investisseurs mercredi après avoir dépassé les attentes au quatrième trimestre 2018 en dépit de la volatilité des marchés en fin d’année.

Les titres des deux banques américaines s’adjugeaient chacun près de 7% en fin de matinée à la Bourse de New York, dans un marché en légère progression (+0,5% pour l’indice Dow Jones ).

Chez Goldman Sachs, le dynamisme du trading actions et des conseils en fusions et acquisitions a amorti les pertes liées au trading obligataire, ce qui rassure Wall Street après la déception suscitée la veille par JPMorgan Chase, la plus grande banque américaine, et par Citigroup.

Goldman, plus sensible aux fluctuations des marchés que ses pairs, a précisé que, globalement, ses revenus du trading avaient augmenté de 2% lors des trois derniers mois de l’année. La hausse a atteint 17% pour le trading actions, à 1,60 milliard de dollars (1,4 milliard d’euros), et a largement compensé le recul de 18% à 822 millions de dollars du trading obligataire.

Chez Bank of America (BofA), les revenus liés aux activités de marchés ont baissé même si la croissance du trading actions a atténué la chute dans l’obligataire. La bonne nouvelle est surtout venue du portefeuille de prêts, en croissance de 4% pour les prêts aux particuliers et de 2% pour les entreprises, ce qui a permis à la deuxième plus grande banque américaine de générer davantage de revenus à la faveur de la remontée des taux d’intérêt aux Etats-Unis.

Le produit net bancaire de BofA a progressé de 7,3% à 12,3 milliards de dollars. Les dépôts ont augmenté de près de 2% à 1.340 milliards de dollars par rapport au trimestre précédent.

Le quatrième trimestre a en revanche été difficile dans la banque d’investissement. Goldman Sachs, qui tente de renforcer cette activité pour réduire sa dépendance aux transactions sensibles au marché, a enregistré une baisse de 5% sur ce segment, à 2,04 milliards de dollars. Les revenus de son activité de conseil financier ont bondi de 56%, grâce à la hausse des commissions sur transactions, mais les revenus de souscription d’actions et de dettes ont diminué.

Bank of America, de son côté, a vu ses revenus diminuer de 5% avec la baisse des frais de prise en charge et de conseil.

Le bénéfice net trimestriel de Goldman Sachs a atteint 2,32 milliards de dollars, ou 6,04 dollars par action, alors que le marché attendait en moyenne 4,45 dollars par action, selon des données IBES de Refinitiv.

Bank of America a publié un résultat net trimestriel de 7,04 milliards de dollars, ou 0,70 dollar par action, à comparer à un consensus IBES de 0,63 dollar.

Au quatrième trimestre 2017, marqué par des charges exceptionnelles liées à une modification fiscale aux Etats-Unis, Goldman avait subi une perte de 2,14 milliards (-5,51 dollars) et BofA avait réalisé un bénéfice de 2,08 milliards (0,20 dollar).

Voir aussi :

BREAKINGVIEWS-Goldman Sachs aims for more predictable excitement (Aparajita Saxena, Elizabeth Dilts, Siddharth Cavale et Sweta Singh à Bangalore, Imani Moise à New York, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below