January 11, 2019 / 4:51 PM / 8 months ago

RPT-BANQUES-Citi ouvre lundi le bal du T4 des banques US, focus sur les activités de marché

(Répétition sans changement de notre dépêche diffusée vendredi soir)

par Matthieu Protard

14 janvier (Reuters) - Citi ouvre lundi aux Etats-Unis la saison des résultats des établissements bancaires pour le quatrième trimestre, suivi mardi par JPMorgan et Wells Fargo.

Alors que les nuages s’assombrissent sur l’économie mondiale, les investisseurs surveilleront de près les revenus dégagés par les banques américaines dans leurs activités de marché après la chute des Bourses au cours du quatrième trimestre.

Depuis août dernier, les valeurs bancaires ont subi une véritable tempête boursière.

Sur les douze derniers mois, l’action Citi accuse par exemple un plongeon de près de 25% à New York.

Le titre, qui s’échange actuellement à environ 56,44 dollars, affiche néanmoins un gain de plus de 8% depuis le début de l’année.

Les analystes d’UBS se montrent confiants et estiment que les valeurs bancaires américaines devraient reprendre des couleurs cette année.

Ils soulignent dans une note que dans les deux prochaines années, les résultats des banques américaines ne devraient pas pâtir d’une dégradation de la qualité du crédit, d’une baisse des revenus des activités de marchés ou d’une pression accrue sur les marges d’intérêts.

Pour la période d’octobre à décembre, d’après les données Refinitiv, les analystes s’attendent en moyenne à un résultat net de 3.770 millions de dollars après avoir accusé une perte de 18.893 millions de dollars au quatrième trimestre 2017 après l’entrée en vigueur de la réforme fiscale aux Etats-Unis.

Les revenus de Citi sont quant à eux attendus en moyenne à 17.592 millions de dollars contre 15.759 millions au quatrième trimestre 2017.

Toujours d’après Refinitiv, sur 29 analystes, 15 d’entre eux ont une recommandation à “Achat” sur la valeur et sept le sont à “Achat fort”. Six autres sont à “Conserver” sur le titre et un seul est à “Vendre”. En moyenne, l’objectif de cours des analystes est à 77 dollars.

En Europe, où les valeurs bancaires ont aussi particulièrement souffert l’an dernier à l’image d’un indice bancaire européen en repli de 28%, la question d’un renchérissement des coûts de financements des banques revient sur le devant de la scène avec la fin prévue du programme de rachat d’actifs de la Banque centrale européenne (BCE).

Pour les analystes de Morgan Stanley, des banques en Italie et en Espagne pourraient être les plus affectées.

Ces analystes rappellent à cette occasion que pour leur financement, les banques européennes ont émis 215 milliards d’euros de dette senior l’an passé. Et cette tendance devrait, selon eux, se poursuivre cette année, Morgan Stanley anticipant jusqu’à 258 milliards d’euros d’émissions de dette senior en 2019.

Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below