December 4, 2018 / 11:41 AM / 8 days ago

BOURSE-Thomas Cook chute à nouveau, le CDS au plus haut

LONDRES, 4 décembre (Reuters) - Le coût de l’assurance contre un risque de défaut de Thomas Cook sur sa dette obligataire a atteint mardi un plus haut historique et le titre du groupe de tourisme chute à nouveau en Bourse, les investisseurs se montrant de plus en plus inquiets de sa situation financière.

Le “credit default swap” (CDS) à cinq ans a bondi de 73 points de base par rapport à la clôture de lundi, à 1.071 points de base, selon des données IHS Markit.

Le prix des obligations libellées en euros à échéance 2022 a parallèlement chuté de plus de 11% à un plus bas record de 71,371 cents, selon Tradeweb.

A la Bourse de Londres, l’action Thomas Cook lâche 14,55% à la mi-journée, accusant l’une des plus fortes baisses de l’indice FTSE des moyennes capitalisations britanniques.

Après plusieurs avertissements successifs sur ses résultats, le spécialiste britannique des voyages a vu sa valeur boursière fondre de plus de 83% depuis le début de l’année pour retomber à son plus bas niveau depuis la fin 2012.

Les fortes chaleurs de l’été en Europe du Nord, qui ont incité la clientèle britannique à rester au Royaume-Uni, ont lourdement pénalisé l’activité de Thomas Cook, qui a abaissé fin novembre sa prévision de bénéfice annuel et suspendu le versement d’un dividende.

Karin Strohecker, Helen Reid et Josephine Mason, Blandine Hénault pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below