November 21, 2018 / 5:00 PM / 25 days ago

Cannabis-Pernod Ricard se donne 12-18 mois pour évaluer l'impact

PARIS, 21 novembre (Reuters) - Pernod Ricard estime que l’impact de la légalisation du cannabis sur le marché des spiritueux premium ne pourra être évalué que dans 12 à 18 mois.

“Nous devons bien comprendre si la légalisation du cannabis dans certains Etats va avoir un impact disruptif sur la consommation de spiritueux premium”, a déclaré mercredi le PDG du groupe lors de l’assemblée générale des actionnaires.

“Nous étudions les données et (...) à date, il n’y a pas d’évidence que cette légalisation puisse cannibaliser le marché (...). Il faut se donner 12 à 18 mois pour bien apprécier les données”, a précisé Alexandre Ricard.

Plusieurs Etats américains, dont la Californie et le Nevada, ont légalisé la consommation “récréative” du cannabis, tout comme les Pays-bas et plus récemment le Canada.

L’ensemble des résolutions soumises au vote des actionnaires de Pernod Ricard ont par ailleurs été adoptées à l’issue de l’assemblée générale, y compris celle contestée par certains investisseurs concernant l’augmentation de la rémunération d’Alexandre Ricard et votée à 97,44% des voix.

Le cabinet de conseil Proxinvest ainsi que la société de gestion Phitrust s’étaient prononcés contre la hausse de 16% de la rémunération fixe du PDG pour l’exercice en cours 2018-2019.

“Cette hausse correspond à une hausse moyenne pondérée de 4% par année depuis la nomination d’Alexandre Ricard comme PDG, en février 2015, un niveau beaucoup trop rapide par rapport à l’inflation française”, estime Proxinvest.

Cette augmentation impactera le bonus annuel du dirigeant, calculé en pourcentage de son salaire fixe, ainsi que sa rémunération en actions.

La présidente du comité des rémunérations, Nicole Bouton, a fait valoir que la rémunération fixe d’Alexandre Ricard n’avait pas été modifiée depuis sa nomination en février 2015 et que deux cabinets extérieurs avaient mis en évidence un écart “important” avec la médiane du CAC-40.

Elle a également indiqué que cette rémunération fixe de 1,1 million d’euros ne serait pas modifiée jusqu’au terme du mandat du PDG (en 2020) et a rappelé que les performances du groupe s’étaient nettement accélérées depuis l’arrivée d’Alexandre Ricard.

Pernod Ricard, qui a dépassé les objectifs de croissance de moyen terme qu’il s’était fixé en 2015, prépare un nouveau plan stratégique à trois ans dont les modalités n’ont pas encore été dévoilées. (Pascale Denis, édité par Benjamin Mallet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below