October 24, 2018 / 10:32 PM / 19 days ago

Ford a mieux résisté qu'attendu au T3, le titre rebondit

(.)

DEARBORN, Michigan, 25 octobre (Reuters) - Ford a publié mercredi un bénéfice en baisse mais meilleur que prévu au titre du troisième trimestre, la demande pour ses SUV et pickups aux Etats-Unis ayant partiellement compensé une hausse des coûts des matières premières et un recul de ses ventes en Chine.

Le deuxième constructeur automobile américain a réalisé un bénéfice net de 993 millions de dollars (871 millions d’euros) sur ces trois mois, soit 25 cents par action, contre 1,6 milliard de dollars (39 cents/action) un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 29 cents, un cent de plus que le consensus.

Le chiffre d’affaires a atteint 37,7 milliards de dollars contre 36,5 milliards au troisième trimestre 2017.

Ford a maintenu sa prévision d’un bénéfice par action compris entre 1,30 et 1,50 dollar sur l’ensemble de 2018, soit un BPA quelque part entre 31 et 51 cents au quatrième trimestre, alors que le consensus est actuellement à 31 cents.

Ses résultats et prévisions ont permis à l’action de regagner jusqu’à 7% dans les échanges d’après-Bourse à Wall Street alors qu’elle avait clôturé la séance régulière en baisse de 4,77% à 8,18 dollars, son plus bas niveau depuis 2009.

Au deuxième trimestre, le constructeur avait annoncé une prochaine restructuration pouvant aboutir à des charges avant impôt de jusqu’à 11 milliards de dollars mais il n’a pas davantage apporté de précisions mercredi.

“Rien n’a changé en termes de détails à apporter”, a dit le directeur financier Bob Shanks.

Ford a accusé une perte de 378 millions de dollars en Chine, où sa gamme de modèles prend de l’âge. Ses ventes y ont chuté de 43% en septembre par rapport au même mois de 2017, pour une baisse de 30% sur les neuf premiers mois de l’année.

Le groupe, qui vient seulement de recruter un nouveau patron pour sa filiale chinoise après neuf mois de vacance du poste, compte sur le lancement de nouveaux SUV en 2019 et 2020 pour inverser la tendance.

Devant des journalistes au siège de Dearborn, dans la banlieue de Detroit, Bob Shanks a dit prévoir une baisse de plus de 10% du marché chinois au quatrième trimestre et un tassement en 2019 par rapport à 2018.

Ford, a-t-il ajouté, se réjouit du récent accord commercial conclu par les Etats-Unis, le Canada et le Mexique mais il aimerait que le traité appelé à remplacer l’Aléna annule aussi les droits de douane sur l’acier et l’aluminium.

Le mois dernier, le directeur général Jim Hackett avait estimé que les tarifs douaniers sur l’acier et l’aluminium amputeraient les bénéfices du groupe d’un milliard de dollars en 2018 et 2019.

En Amérique du Nord, Ford a dégagé une marge de 8,8% sur ses véhicules au troisième trimestre. (Nick Carey et Ben Klayman, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below