October 24, 2018 / 6:26 AM / 22 days ago

LEAD 2-STMicro sanctionné sur ses prévisions malgré un T3 solide

* CA T3 à $2,52 mds, en hausse séquentielle de 11,2% (+10% visé)

* Marge brute en repli à 39,8% au T3 (vs 40% attendu)

* Vise pour 2018 une hausse de 16,0% des revenus nets

* Vise pour le T4 un C.A. à +5,7%, une marge brute de 39,8%

* Le titre accuse la plus forte baisse du CAC 40

* Ralentissement de la demande en Chine pour les microcontrôleurs (Actualisé avec cours et commentaire)

par Gwénaëlle Barzic et Mathieu Rosemain

PARIS, 24 octobre (Reuters) - L’action de STMicroelectronics flanche mercredi à la Bourse de Paris en dépit d’une croissance des ventes meilleure que prévu au troisième trimestre, sanctionnée pour des prévisions jugées décevantes pour le quatrième trimestre dans un contexte de marché fébrile.

A 11h20, le titre du fabricant de semi-conducteurs accuse de loin la plus forte baisse du CAC 40 (+0,44%) en cédant 8,21% à 12,41 euros.

Le numéro deux européen du secteur entraîne dans son sillage son concurrent allemand Infineon qui perd 4,96% au même moment.

Inférieures au consensus du marché, les prévisions de STMicro pour la fin d’année viennent confirmer aux yeux du marché un début d’essoufflement de la demande, déjà redouté après les perspectives en demi-teintes annoncées la veille par les concurrents AMS et Texas Instruments. et

“STM a publié des résultats du T3 supérieurs à nos anticipations. Toutefois, la prévision du T4 2018 est légèrement inférieure”, expliquent les analystes de Liberum dans une note.

“Sur la base des tendances constatées par TI, Melexis et d’autres, il est possible d’en déduire que STM enregistre également certains signes de faiblesse dans les demandes”, ajoute Liberum qui estime cependant que la correction sur le titre, -32% depuis le début de l’année, peut constituer une opportunité d’achat.

Pour les trois derniers mois de l’année, STMicro a dit anticiper une nouvelle hausse du chiffre d’affaires d’environ 5,7% au point médian par rapport au trimestre précédente tandis que la marge brute est attendue stable à environ 39,8%.

Pressé de questions par les analystes financiers sur ce sujet, le nouveau PDG de STMicroelectronics Jean-March Chéry a principalement évoqué lors d’une conférence téléphonique un ralentissement de la demande pour les microcontrôleurs en Chine.

“Je confirme que le marché de masse chinois ralentit”, a expliqué le PDG, selon lequel ce tassement de la demande, conjugué à un raccourcissement des délais de livraison, se traduit par des corrections d’inventaires qui devraient perdurer au quatrième trimestre.

RALENTISSEMENT EN CHINE

Selon des statistiques publiées la semaine dernière, la croissance de l’économie chinoise a ralenti au troisième trimestre à son rythme le plus bas depuis le premier trimestre 2009.

Au troisième trimestre déjà, la division du fabricant dédiée à la fabrication de microcontrôleurs et circuits intégrés numériques a vu son chiffre d’affaires diminuer par rapport aux trois mois précédents à 719 millions de dollars (vs 782 millions).

Ce repli a toutefois été compensé par la croissance à “trois chiffres” des produits “Imaging” de STMicro qui incluent, selon les analystes, les imageurs 3D utilisés dans le système de reconnaissance faciale des appareils d’Apple, un important client du fabricant.

Au global, le numéro deux européen du secteur a vu son chiffre d’affaires progresser de 11,2% par rapport aux trois mois précédents pour atteindre 2,52 milliards de dollars (2,19 milliards d’euros environ) alors qu’il avait dit tabler sur une progression de 10,0% au point médian de ses estimations.

Sa marge brute a en revanche reculé de 40 points de base à 39,8%, en-deçà des attentes du fabricant qui espérait environ 40%.

“Sur la base de nos prévisions pour le quatrième trimestre, nous prévoyons une augmentation du chiffre d’affaires pour l’année 2018 d’environ 16% en variation annuelle, en ligne avec nos prévisions annoncées en mai dernier lors de notre Capital Markets Day”, déclare Jean-Marc Chéry dans le communiqué de résultats.

Cette progression devrait se traduire par “de solides améliorations” de la marge d’exploitation et du résultat net sur l’exercice, a ajouté le dirigeant, sans donner d’estimations chiffrées.

Le communiqué:

La présentation: bit.ly/2q8W57K

Avec Marc Angrand et Eric Auchard, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below