October 18, 2018 / 12:45 PM / a month ago

AUTO-Michelin attendu au T3 sur son "pricing power"

18 octobre (Reuters) - Michelin publiera lundi prochain après la clôture de la Bourse son chiffre d’affaires du troisième trimestre, alors que les investisseurs attendent de savoir dans quelle proportion le groupe parvient à répercuter dans ses prix la hausse de ses coûts, notamment sur les matières premières.

Le pneumaticien vise cette année une hausse de ses volumes en ligne avec les marchés et une progression de son résultat opérationnel sur activités courantes, hors effets de change.

Dans un contexte marqué par les tensions commerciales internationales et les signes de ralentissement en Chine, avec toujours des effets devises et matières premières en embuscade, Michelin compte faire la différence en misant sur la demande en pneus haut de gamme de plus grand diamètre et sur le retour en grâce du segment très rentable des pneus de spécialité.

Le “warning” du concurrent Continental, qui a abaissé fin août ses prévisions annuelles de chiffre d’affaires et de marge, a pu sonner comme un mauvais présage pour Michelin.

Sauf que ce n’est pas à cause de son activité de pneumatiques que le groupe allemand a averti sur ses résultats, mais en raison des coûts de développement plus élevés que prévu des véhicules hybrides et électriques.

Le consensus Inquiry Financial/Reuters table pour Michelin sur une croissance de 2,8% à 5,5 milliards d’euros au T3. (voir ci-dessous)

Selon Datastream, quelque 72% des analystes sont à l’achat sur le titre (28% à achat fort et 44% à l’achat), 22% à conserver, et moins de 6% à la vente. Ils considèrent également que le titre dispose d’une marge de progression importante, de 29,4 euros en moyenne, par rapport à ses niveaux actuels (autour de 100 euros).( cf. tableau ci-dessous)

* FAURECIA-CA EN HAUSSE DE 5,9%, RETOUR AU CES DE LAS VEGAS

11 octobre - Faurecia a fait état d’une hausse de 5,9% de son chiffre d’affaires au troisième trimestre grâce à la demande mondiale pour ses sièges, intérieurs et systèmes de dépollution, et annoncé son intention de retourner l’an prochain au CES de Las Vegas.

L’équipementier automobile, détenu à 46,34% par PSA , a réalisé sur les trois derniers mois des ventes de 4,014 milliards d’euros.

Hors effets de changes négatifs, la croissance ressort à 8,3%.

Faurecia a confirmé ses objectifs annuels, relevés en juillet, notamment une hausse des ventes d’au moins 8% à changes constants et une marge opérationnelle d’au moins 7,2%.

Recentré en 2016 sur l’intérieur des voitures (cockpit et sièges) et la dépollution, le groupe entend surfer sur la demande croissante des constructeur et des automobilistes pour les solutions de confort à bord, les aides à la conduite et les systèmes de connectivité des voitures.

Dans ce cadre, il prévoit d’être présent au prochain CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas, en janvier 2019. Faurecia avait participé pour la première fois cette année à cet évènement de plus en plus prisé des acteurs de l’industrie automobile, parfois aux dépens des salons de l’auto traditionnels.

Service Entreprises

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below