October 1, 2018 / 9:39 AM / 15 days ago

BOURSE-Aryzta bondit de 34%, les résultats moins mauvais qu'attendu

1er octobre (Reuters) - L’action du groupe suisse de boulangerie industrielle Aryzta bondit de plus de 30% en Bourse lundi après la publication des résultats annuels, jugés moins dégradés que prévu par plusieurs analystes.

Le titre gagne 33,83% à 12,50 francs vers 09h36 GMT dans des volumes qui dépassent déjà deux fois et demie leur moyenne quotidienne des trois derniers mois. Il se dirige ainsi vers sa meilleure performance sur une séance depuis son entrée en Bourse il y a dix ans.

L’action accuse toutefois encore une baisse de plus de 67% depuis le début de l’année après de multiples déceptions et mauvaises surprises, notamment financières, qui ont obligé la direction à lancer un plan de recapitalisation de 800 millions d’euros afin de renforcer son bilan, fragilisé par des acquisitions.

Au cours de lundi, le groupe affiche une valeur boursière de 1,16 milliard de francs (1,02 milliard d’euros).

Aryzta, qui fournit entre autres le géant de la restauration rapide McDonald’s, a annoncé en début de journée une perte nette annuelle de 470 millions d’euros sur 2017-2018 après celle de 907,8 millions enregistrée sur l’exercice précédent.

Pour l’exercice 2018-2019, il vise une croissance de 5% à 10% de son excédent brut d’exploitation (Ebitda).

Les résultats sont légèrement supérieurs aux attentes et la perspective d’un redressement des résultats en 2019 soutient le titre, note Fintan Ryan, analyste de Berenberg.

Investec note pour sa part que les chiffres publiés lundi marquent la première amélioration en trois ans.

Aryzta a précisé que l’augmentation de capital était désormais totalement souscrite. Les actionnaires seront appelés à se prononcer sur le projet le 1er novembre.

“Nous avons désormais stabilisé l’entreprise et nous nous employons à renforcer le bilan”, a déclaré le nouveau directeur général, Kevin Toland, lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes.

Il a précisé que le groupe prévoyait toujours de céder sa participation de 49% dans l’enseigne française de surgelés Picard, en expliquant que l’opération prenait du temps mais qu’elle n’était pas suspendue. (Marc Angrand, avec Linda Pasquini, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below