May 3, 2018 / 12:14 PM / in 6 months

KKR change de structure pour attirer les investisseurs

NEW YORK, 3 mai (Reuters) - KKR & Co, pionnier du capital-investissement aux Etats-Unis, a annoncé jeudi modifier sa structure d’entreprise pour passer d’une société en partenariat à une société à responsabilité limitée, une évolution destinée à attirer de nouveaux investisseurs même au prix d’impôts plus élevés.

Il s’agit de la plus importante transformation de KKR depuis son introduction en Bourse il y a 12 ans. Le groupe fondé en 1976 suit ainsi l’exemple de la société de gestion Ares Management qui a également modifié sa structure d’entreprise en début d’année en réponse à la réforme fiscale adoptée en décembre aux Etats-Unis.

Le titre KKR gagne 8,6% dans les échanges d’avant-Bourse à Wall Street en réaction à cette annonce et aux résultats du premier trimestre, meilleurs que prévu, publiés par la société.

La capitalisation boursière de KKR, de près de 18 milliards de dollars (15 milliards d’euros), est plus de trois fois supérieure à celle d’Ares. Son changement de statut pourrait amener à leur tour Apollo Global Management, Carlyle Group et Blackstone à se poser la question d’une fiscalité plus élevée en contrepartie d’une valorisation boursière plus attractive.

“La conversion de KKR d’une société de partenariat à une société à responsabilité limitée vise à élargir notre base d’actionnaires, à simplifier notre structure et a faciliter l’investissement dans nos actions”, ont déclaré Henry Kravis et George Roberts, les deux co-fondateurs restants et co-dirigeants du groupe dans le communiqué de résultats.

La transformation en société dite C-Corp, à compter du 1er juillet, permettra notamment à des fonds indiciels d’acheter le titre. En contrepartie, KKR devra payer davantage d’impôts puisqu’il sera désormais taxé sur ses performances et non plus seulement sur les commissions qu’il facture, mais le groupe fait le pari que ce fardeau sera supportable depuis que l’impôt sur les sociétés a été ramené de 35% à 21% aux Etats-Unis.

KKR a annoncé au titre du premier trimestre une baisse de 35% de son bénéfice net, moins forte que prévu, ayant pâti comme ses concurrents des turbulences sur les marchés financiers.

Le groupe a fait état d’un bénéfice par action de 42 cents, nettement au-dessus du consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui était à 11 cents. Il promet par ailleurs un dividende annualisé de 50 cents au troisième trimestre, après le changement de statut, et a rehaussé son programme de rachat d’actions à 500 millions de dollars.

Blackstone et Carlyle ont aussi annoncé un recul de leur bénéfice, mais là aussi moins qu’attendu, tandis qu’Apollo a accusé sa première perte trimestrielle en deux ans.

Les actifs sous gestion de KKR totalisaient 176 milliards de dollars à la fin mars contre 168 milliards à fin 2017.

A la clôture de mercredi, l’action KKR affichait une hausse de 2,09% depuis le début de l’année. (Joshua Franklin, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below