April 27, 2018 / 9:16 AM / 7 months ago

BOURSE-Rexel plus forte baisse du SBF 120, les coûts du T1 pèsent

PARIS, 27 avril (Reuters) - Rexel accuse vendredi la plus forte baisse de l’indice SBF 120 après avoir publié des résultats trimestriels inférieurs aux attentes à cause d’une hausse de ses coûts.

Bien qu’il ait parallèlement confirmé ses objectifs de croissance du chiffre d’affaires et de l’Ebita ajusté en 2018, et que son directeur général ait insisté pour dire qu’il était confiant de les atteindre, le leader mondial de la distribution de matériel électrique est sanctionné à la Bourse de Paris pour avoir fait état d’une baisse de 4,8% de son Ebita ajusté à 127,2 millions d’euros au premier trimestre.

A 11h12, l’action Rexel dévisse de -6,33% à 12,87 euros, sa plus forte baisse en séance depuis l’été 2016, alors que l’indice SBF 120 progresse à la même heure de 0,22%.

Le titre, qui accuse un repli de près de 15% depuis le début de l’année, évolue à un plus bas depuis septembre dernier.

“Rexel a répété ses objectifs 2018 et les conditions demeurent bonnes, mais la planification des coûts au premier trimestre a conduit l’Ebita à manquer de 7% le consensus”, commente la banque UBS dans une note de recherche.

Le groupe a expliqué la baisse de son Ebita par des dépenses d’exploitation multipliées par plus de trois, évolution liée à des investissements additionnels en IT et en digital, ainsi qu’à une inflation des coûts et des salaires sur certains marchés.

Il a également accusé une baisse de 4,2% de son chiffre d’affaires, affecté cette fois par d’importants effets de changes et de calendrier négatifs. En données comparables et à nombre de jours constants, le chiffre d’affaires de Rexel affiche au contraire une croissance de 3,9%.

Rexel connaît un parcours boursier volatil, puisque mi-février, l’annonce d’un retour de la croissance organique en 2017 après deux exercices consécutifs de baisse avait au contraire été saluée en Bourse avec un bond d’environ 6%.

Le groupe est spécialisé dans la distribution professionnelle de produits et services d’électricité à travers un réseau d’environ 2.000 agences réparties dans 32 pays, surtout en Europe et en Amérique du Nord (respectivement 57% et 34% des ventes au premier trimestre).

Dans le cadre de son repositionnement stratégique et géographique, il se renforce aux Etats-Unis et a engagé fin décembre la cession de ses actifs en Asie du Sud-Est dans le cadre d’un plan de désinvestissements portant sur 800 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Le communiqué: bit.ly/2vQhyaT

Gilles Guillaume et Blandine Hénault, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below