April 25, 2018 / 11:13 AM / 5 months ago

BOURSE-Tarkett chute, grosse déception sur l'Ebitda du T1

PARIS, 25 avril (Reuters) - Le titre Tarkett plonge mardi à la Bourse de Paris après la publication par le spécialiste des revêtements de sols de résultats bien en dessous des attentes au premier trimestre.

A 13h04, l’action chute de 11,93% à 22,14 euros dans des volumes étoffés, accusant sa plus forte baisse journalière jamais enregistrée pour retomber à un plus bas de plus de deux ans. Dans le même temps, l’indice SBF 120 recule de 0,99%.

Lors des trois premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires de Tarkett a reculé de 7,2%, pénalisé par des effets de changes et une activité plus faible que prévu dans les régions EMEA et Amérique du Nord.

Ces éléments, couplés à la hausse des prix des matières premières, expliquent la baisse de l’excédent brut d’exploitation (Ebitda) ajusté à 30 millions d’euros, contre 52 millions au premier trimestre 2017.

“Bien que le premier trimestre soit traditionnellement le plus faible de l’année, le niveau de ventes reste en deçà de nos attentes”, a reconnu le président du directoire Glen Morrison, cité dans un communiqué.

Les analystes de Bryan Garnier soulignent également que l’Ebitda est inférieur à leur prévision (50 millions) et à celle du consensus (40 millions), ce qui constitue la “déception principale de cette publication”.

“Même si nous ne sommes pas surpris de l’impact négatif du coût des matières premières et de celui favorable de la productivité, nous n’avions pas prévu le très faible effet volumes-mix et encore moins la hausse significative des salaires et des frais administratifs”, écrivent-ils dans une note.

L’impact négatif de ce dernier élément sur l’Ebitda ajusté a atteint 8,6 millions d’euros au premier trimestre, soit l’équivalent de l’effet accusé pour l’ensemble de l’année 2017 (-9 millions), observent les analystes, qui pointent toutefois des éléments exceptionnels.

Tarkett s’est voulu rassurant sur la suite de l’exercice, estimant que “la dynamique sous-jacente de activités reste bien orientée”.

Le groupe a confirmé ses objectifs financiers pour 2020 mais a prévenu qu’ils ne seraient pas atteints à la fin 2018. Pour Bryan Garnier, il s’agit d’un changement de discours, Tarkett ayant indiqué jusqu’ici que ce serait “difficile”.

Les analystes s’interrogent surtout sur l’indication d’une stabilité de la marge d’Ebitda en 2018 par rapport à 2017 qui avait été donnée précédemment par la direction et qui n’est pas mentionnée dans le communiqué paru mardi soir.

“Nous savons que Tarkett n’a pas l’habitude de donner une prévision annuelle pour la marge d’Ebitda, mais cela aurait été rassurant”, regrettent-ils. “Est-ce qu’une nouvelle baisse est possible après le recul de 112 points de base accusé en 2017 ?”, écrivent-ils.

Le communiqué de Tarkett : bit.ly/2FcCvwn

Blandine Hénault, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below