April 25, 2018 / 7:18 AM / 5 months ago

LEAD 1-Dassault Systèmes-Dynamisme accru dans l'auto et l'aéronautique

* Objectifs 2018 confirmés, journée investisseurs le 15 juin

* Résultats du T1 globalement en ligne avec les objectifs du groupe (Actualisé avec propos du directeur financier)

PARIS, 25 avril (Reuters) - Dassault Systèmes a dit mercredi constater un regain d’investissements dans l’aéronautique depuis son contrat avec Boeing signé l’été dernier et dans l’automobile grâce à l’électrification des véhicules.

L’éditeur de logiciels de conception et de fabrication assistée par ordinateur, qui présentera ses perspectives à moyen terme lors d’une journée investisseurs le 15 juin, confirme dans un communiqué ses objectifs 2018 après un solide premier trimestre porté par une hausse de 14% de ses ventes de licences et autres logiciels.

Dassault Systèmes avait compté les années précédentes sur de nouveaux secteurs de clients comme les produits de grande consommation, la high tech et les sciences de la vie qui partaient de taux d’équipements faibles, a souligné le directeur financier Pascal Daloz.

“C’était un peu plus compliqué dans les années précédentes pour nos industries traditionnelles comme l’automobile et l’aéronautique qui avaient fait des investissements relativement conséquents il y a une dizaine d’années sur nos gammes de logiciels”, a-t-il dit à des journalistes lors d’une conférence téléphonique.

Dans l’aéronautique, le nouvel accord à long terme signé mi-2017 avec Boeing pour étendre l’utilisation des produits du groupe français au sein du géant américain a servi de déclic, alors une les ruptures technologiques s’accélèrent dans le secteur.

“Dans l’automobile, l’électrification des véhicules impose de repenser toute l’ingénierie et la production des véhicules et nécessite beaucoup plus de modélisation et de simulation qu’auparavant”, a souligné Pascal Daloz.

Dans un marché du M&A actif dans la technologie, Dassault Systèmes compte être sélectif dans ses acquisitions en raisons de valorisations qui restent élevés, a-t-il également dit.

“Il y aura des mouvements d’acquisitions dans le courant de l’année”, a ajouté Pascal Daloz.

Au premier trimestre, le groupe a amélioré sa marge opérationnelle de 0,8 point à 27%, en haut de sa fourchette visée (26%-27%), et son bénéfice par action de 26% à 0,59 euro(0,54-0,57 euro visés).

Le chiffre d’affaires a augmenté de 9% à taux de changes constants à 771,2 millions d’euros, dans le haut de la fourchette visée (7%-10%) grâce notamment à une hausse de 16% des ventes de logiciels en Asie.

Dassault Systèmes a confirmé ses objectifs pour 2018, à savoir une marge opérationnelle de 31%-31,5% contre 32% en 2017, des hausses d’environ 11%-13% de son bénéfice par action et de 8%-9% de son chiffre d’affaires à taux de change constants, en données non-IFRS.

En début de séance à la Bourse de Paris, le titre cède 2,5% à 105,95 euros.

Le communiqué : bit.ly/2HZx5Yv (Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below