March 27, 2018 / 10:56 AM / 6 months ago

GB-Une immigration restreinte pourrait ralentir la croissance -rapport

LONDRES, 27 mars (Reuters) - Une immigration restreinte en Grande-Bretagne conduira très vraisemblablement à une croissance plus faible de la production et de l’emploi, selon un rapport provisoire publié mardi à la demande du gouvernement britannique, qui note que les entreprises ne sont pas préparées à un resserrement du marché du travail.

“Une migration plus faible entraînerait très probablement une croissance plus faible de l’emploi total et une croissance plus faible de la production”, indique le rapport du Comité consultatif sur les migrations (CMA), qui s’intéresse aux migrations au sein de l’Espace économique européen.

Le rapport a été commandé par le gouvernement l’année dernière pour l’aider dans sa réflexion sur l’immigration après la sortie de Grande-Bretagne de l’Union européenne en mars 2019, cet organe consultatif indépendant étant chargé d’évaluer l’impact du Brexit sur le marché du travail.

Les premières constatations reposent sur des témoignages reçus de plus de 400 entreprises et fédérations professionnelles et ne sont pas accompagnées de recommandations du MAC. Le rapport final devrait être publié en septembre.

Le rapport indique également que de nombreuses entreprises ne semblent pas bien préparées à “un marché du travail plus changeant et plus resserré dans lequel elles pourraient être en concurrence plus intense que par le passé en matière de main d’oeuvre; et très peu d’entre elles semblent avoir pris des dispositions concernant une telle évolution.”

Les dirigeants de l’Union européenne ont adopté la semaine dernière les lignes directrices des négociations sur les futures relations entre l’UE et Londres après le Brexit, mais le gouvernement s’est donné plus de temps pour concevoir un nouveau système d’immigration.

Les ministres se sont jusqu’ici peu exprimés sur le dispositif qui doit remplacer la libre circulation au sein de l’UE, laissant les entreprises et les travailleurs dans l’impasse et obligeant certains à élaborer des plans alternatifs.

“Ce sentiment persistant d’incertitude est ressorti fortement dans de nombreuses réponses”, poursuit le rapport.

La Grande-Bretagne veut ramener à long terme son solde migratoire net à moins de 100.000 entrées. (William James Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below