March 27, 2018 / 8:36 AM / 6 months ago

BOURSE-Neopost chute après ses résultats, pas d'amélioration en vue

PARIS, 27 mars (Reuters) - Neopost baisse fortement mardi matin en Bourse de Paris après la publication de résultats annuels marqués par un nouveau recul du chiffre d’affaires et de la rentabilité d’exploitation, qui risque de se poursuivre cette année.

L’action du spécialiste du traitement du courrier perd 6,16% à 20,10 euros à 10h30, de loin la plus forte baisse de l’indice SBF 120, alors en hausse de 1,2%. Les volumes sur la valeur représentent déjà plus de 1,4 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois.

Le titre est tombé en début de séance à 19,60 euros, son plus bas niveau depuis juin 2016. A ce niveau de cours, la capitalisation du groupe passe sous le seuil des 700 millions d’euros.

Neopost a annoncé lundi soir s’attendre à une nouvelle baisse de son chiffre d’affaires cette année en raison du recul continu des activités liées au courrier, et il anticipe un tassement de sa marge d’exploitation courante.

Revenue à 18,2% en 2017 après 18,6% en 2016, celle-ci pourrait ainsi revenir autour de 18% hors charges liées aux acquisitions.

Le chiffre d’affaires total du groupe, lui, a reculé de 2,2% l’an dernier en données organiques à 1,112 milliard d’euros. La baisse des recettes a atteint 4,3% en données organiques pour la seule division Courrier, qui génère encore plus de 70% du CA global.

Seul point positif de la publication: la hausse de 13,2% du résultat net, part du groupe, à 134 millions d’euros, qui permet de maintenir le dividende à 1,70 euro par action.

Kepler Cheuvreux, à “alléger” sur la valeur, a abaissé son objectif de cours à 20 euros contre 25 euros. “Nous avons légèrement réduit nos estimations et nous nous attendons à ce que 2018 soit une nouvelle année de baisse”, explique l’intermédiaire.

“Nous ne voyons pas de catalyseur à court terme et l’environnement macroéconomique (changes, taux) n’apporte aucun soutien”, ajoute-t-il.

En Bourse, l’action Neopost accuse un recul de 16,6% depuis le début de l’année après un repli de 19,25% en 2017. Son recul dépasse désormais 50% par rapport au plus haut de juin dernier (41,84 euros).

Marc Angrand, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below