March 13, 2018 / 7:57 PM / 6 months ago

Italie-Salvini et Di Maio critiquent la règle budgétaire des 3%

ROME, 13 mars (Reuters) - Le leader de la Ligue, Matteo Salvini, et le chef de file du Mouvement 5-Etoiles, Luigi Di Maio, ont vivement critiqué mardi les règles budgétaires de l’Union européenne affirmant qu’elles devaient être modifiées.

Les deux hommes ont vu leurs formations respectives réussir de bons scores lors des élections législatives en Italie le 4 mars mais aucune n’est parvenue à s’assurer d’une majorité absolue au parlement.

La Ligue est désormais le premier parti dans la coalition de la droite et de l’extrême droite qui a obtenu 37% des suffrages tandis que le M5S est le premier parti du pays avec 32% des voix.

Des consultations doivent débuter le mois prochain en vue de trouver un terrain d’entente nécessaire à la formation d’un gouvernement de coalition.

Salvini et Di Maio se sont retrouvés mardi sur un sujet commun : dénoncer le plafond du déficit budgétaire fixé à 3% du PIB par les recommandations de l’UE comme un obstacle à la croissance nationale.

“Concernant le déficit, il semble que désormais tout le monde admet que ce paramètre doit être revu et remplacé. Maintenant, il faut voir comment”, a déclaré Luigi di Maio devant la presse à Rome.

S’exprimant plus tôt dans la journée devant le Parlement européen à Strasbourg, Matteo Salvini avait affirmé que la discipline budgétaire “est une de ces règles, écrite autour d’une table, que nous serions ravis de respecter si elle aidait les gens à vivre mieux, mais si au nom de ces contraintes nous devons licencier, fermer et déstabiliser, alors non”.

Si la Ligue et le M5S admettent que l’austérité budgétaire doit être abandonnée, les dirigeants des deux formations divergent sur le ton à adopter à l’égard de Bruxelles.

Pour Salvini, l’UE est “destructrice” tandis que Di Maio veut nouer avec elle des relations constructives.

“En tant que Premier ministre, mon premier voyage sera à Bruxelles”, a affirme Di Maio, ajoutant que son parti n’avait aucune intention de quitter la zone euro et qu’il n’avait rien affaire avec “les partis extrémistes d’Europe”.

Le commentaire semblait viser la Ligue de Salvini, le Front national de Marine Le Pen et le Parti de la liberté du Néerlandais Geert Wilders. Salvini souhaite une sortie italienne de l’Euro dès que cela sera politiquement faisable.

“Je défie quiconque de dire que le programme de 5-Etoiles est un programme extrémiste”, a commenté Di Maio.

Isla Binnie; Pierre Sérisier pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below