February 23, 2018 / 10:44 AM / 7 months ago

BOURSE-Ingenico encore sanctionné, les analystes enfoncent le clou

PARIS, 23 février (Reuters) - Le titre Ingenico, qui avait perdu jeudi plus de 16% sur des prévisions mal accueillies, cède encore plus de 6% vendredi après les jugements sévères de plusieurs intermédiaires financiers sur la publication du spécialiste des technologies de paiement.

L’action perd 6,55% à 71,96 euros à 11h40, l’une des plus fortes baisses de l’indice parisien SBF 120 qui recule au même moment de 0,29%. La valeur évolue à un plus bas depuis décembre 2016.

Ingenico a fait savoir jeudi qu’il visait pour l’année en cours un Ebitda compris entre 545 millions et 570 millions d’euros, intégrant un impact négatif des taux de change entre 25 et 30 millions. Cette prévision inférieure aux attentes des analystes pèse sur le titre pour la deuxième séance consécutive.

“Notre thèse d’investissement sur Ingenico était qu’un point d’inflexion approchait et que la marge d’Ebitda commencerait à accélérer en 2018”, écrivent les analystes de Citi, qui passent d’”achat” à “neutre” sur la valeur.

“Après les événements d’hier (jeudi), particulièrement l’annonce de prévisions 2018 inférieures aux attentes, nous ne croyons plus à cette thèse”, lit-on dans la note.

“Même si nous ne voulons par surréagir au mouvement ponctuel brutal de l’action, nous ne pouvons plus bâtir de scénario haussier pour cette action et nous pensons que de nombreux investisseurs en arriveront à la même conclusion.”

Les analystes de Bryan Garnier passent directement d’”acheter” à “vendre” sur le titre en soulignant eux aussi des prévisions 2018 inférieures au consensus.

“Le manque de visibilité et l’absence de réponses que nous avions sentis hier (jeudi) matin ont été confirmés par la présentation”, écrivent-ils. “Le profil de risque de l’entreprise s’est clairement renforcé”.

Bryan Garnier révise brutalement à la baisse son objectif de cours, à 70 euros contre 121 euros précédemment.

Les analystes d’Invest Securities ont également revu leur conseil à “neutre” contre “achat” et abaissé leur objectif de cours à 86 euros contre 110 euros.

“Alors que les réponses apportées lors de la réunion d’hier matin nous avaient fortement inquiétés, un contact avec la société a apporté quelques éléments rassurants, notamment sur Bambora”, indiquent-ils.

“Il n’en demeure pas moins que nous sommes obligés d’abaisser sensiblement nos estimations (-13% à -16% sur les bénéfices par action attendus sur 2018-2020) pour tenir compte d’un impact change bien plus pénalisant qu’escompté et de la faiblesse de l’activité Banque & Acquéreur”.

Patrick Vignal, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below