February 8, 2018 / 8:33 AM / 10 months ago

Volvo Cars voit une hausse de ses ventes après une année record

par Niklas Pollard

STOCKHOLM, 8 février (Reuters) - Volvo Car Group a dit jeudi prévoir une nouvelle hausse de son bénéfice et de ses ventes cette année après des résultats record en 2017 liés à une forte demande pour ses nouveaux modèles, notamment en Chine.

Le constructeur suédois contrôlé depuis 2010 par le chinois Geely a réalisé pour la quatrième année d’affilée des ventes record, avec un chiffre d’affaires en hausse de 17% à 210,9 milliards de couronnes (21,29 milliards d’euros).

Le bénéfice d’exploitation a atteint 14,1 milliards de couronnes en 2017 contre 11,0 milliards un an auparavant.

Après le lancement de nouveaux modèles de SUV, le coeur de l’activité de Volvo, et l’inauguration de sa première usine aux Etats-Unis dont l’entrée en service est prévue cette année, le directeur général Hakan Samuelsson a dit s’attendre à ce que le constructeur automobile poursuive sa croissance en 2018.

“Nous prévoyons une nouvelle année de forte croissance avec une rentabilité plus soutenue”, a-t-il déclaré à Reuters. “Nous avons maintenant tout ce dont nous avons besoin pour continuer à croître et améliorer notre rentabilité afin d’atteindre le niveau où nous voulons être.”

“A présent, ce n’est plus qu’une question d’exécution.”

Volvo Cars, autrefois contrôlé par Ford Motor, a retrouvé un nouveau souffle sous la direction de Geely, en entreprenant une vaste refonte de sa gamme et en investissant rapidement sur le marché chinois, le plus important au monde.

Geely s’est encore renforcé ces derniers mois en concluant un accord pour acquérir une participation de 8% dans le constructeur de camions AB Volvo, l’ancien propriétaire de Volvo Cars qui l’avait vendu à Ford en 1999.

Il a également acquis des actions Daimler dans l’espoir de nouer une alliance sur les technologies des voitures électriques avec le constructeur allemand, ont rapporté à Reuters des sources.

On ignore pour le moment les implications pour Volvo Cars, mais le groupe a ouvert la porte à une éventuelle cotation en levant cinq milliards de couronnes auprès d’investisseurs institutionnels suédois via la vente d’actions préférentielles nouvellement émises il y a un peu plus d’un an.

Hakan Samuelsson s’est abstenu de tout commentaire concernant l’achat des actions Daimler par Geely, mais il a indiqué que les deux sociétés pourraient examiner des possibilités de coopération avec AB Volvo, tandis qu’une introduction en Bourse de Volvo Cars reste une option.

“Nous gérons l’entreprise comme s’il s’agissait d’une société cotée et nous pensons qu’il est bon pour nous d’avoir cette transparence”, a-t-il déclaré.

“En ce qui concerne une éventuelle introduction en Bourse, c’est une option mais la décision revient aux propriétaires de Geely Holding doivent décider.”

Volvo Cars s’est fixé comme objectif d’écouler 800.000 voitures dans les prochaines années.

L’année dernière, le constructeur de Göteborg en a vendu 571.577, soit une hausse de 7% par rapport à 2016. (Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below