February 2, 2018 / 3:02 PM / 10 months ago

LEAD 1-Les bénéfices d'Exxon et Chevron déçoivent, le raffinage pèse

(Complété avec précisions sur les résultats d’Exxon et de Chevron, contexte, cours de Bourse)

par Ernest Scheyder

HOUSTON, 2 février (Reuters) - Exxon Mobil, plus grande compagnie pétrolière cotée au monde, a publié vendredi un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes en raison de la baisse de sa production et de la faiblesse de ses activités chimiques et de raffinage, provoquant un recul du titre en Bourse.

Malgré la hausse des cours du pétrole, qui soutient la production, les activités d’Exxon dans l’aval (raffinage, chimie) ont souffert au cours du quatrième trimestre, en particulier en dehors des Etats-Unis.

Il est rare que la compagnie texane déçoive les attentes du marché et ce raté intervient alors que, pour la première fois, sa génération de trésorerie, de 33,2 milliards de dollars, a été inférieure l’an dernier à celle de sa grande concurrente Royal Dutch Shell, de l’ordre de 6%.

Exxon a annoncé mardi qu’elle allait tripler d’ici 2025 sa production dans le Bassin permien, une région du Texas et du Nouveau-Mexique riche en pétrole de schiste, pour la porter à 600.000 barils équivalent pétrole par jour (bepj). Cet objectif s’inscrit dans le cadre d’un plan d’investissement de 50 milliards de dollars aux Etats-Unis à la suite de la réforme fiscale adoptée en décembre par le Congrès américain.

Cette réforme va abaisser de 35% à 21% le taux de l’impôt sur les sociétés.

“L’impact de la réforme fiscale sur notre bénéfice reflète l’ampleur de notre investissement historique aux Etats-Unis et renforce notre engagement à renforcer encore notre activité ici”, a dit le directeur général, Darren Woods, cité dans un communiqué.

Exxon Mobil a réalisé au quatrième trimestre 2017 un bénéfice net quasiment quintuplé, à 8,4 milliards de dollars soit 1,97 dollar par action, contre 1,7 milliard (41 cents/action) un an plus tôt.

CHEVRON SOUFFRE À L’INTERNATIONAL

Ce résultat est toutefois en partie la conséquence d’un produit exceptionnel de 5,9 milliards de dollars sur ses impôts différés en raison de la réforme fiscale. Sans cet élément comptable, Exxon Mobil aurait perdu de l’argent aux Etats-Unis.

Hors exceptionnels, Exxon a dégagé un bénéfice par action de 88 cents inférieur au consensus des analystes, qui l’attendaient à 1,04 dollar selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Sa production s’est contractée de 3% à quatre millions de bepj, les seules hausses de production dans le portefeuille d’actifs du groupe ayant été enregistrées aux Etats-Unis.

Les volumes traités par ses raffineries ont diminué de 4%.

Le titre perd 5,28% à 84,37 dollars dans les premiers échanges à Wall Street, de loin la plus forte baisse du Dow Jones (-0,86%).

Son homologue Chevron cède pour sa part 2,13%.

Chevron a aussi publié vendredi un bénéfice assez nettement inférieur aux attentes en raison de la baisse de ses marges dans ses activités internationales de raffinage, dont le bénéfice a chuté de 77%.

Chevron, qui a pour sa part comptabilisé un produit de deux milliards de dollars lié à la réforme fiscale, a dégagé un bénéfice hors exceptionnels de 72 cents par action alors que les analystes attendaient 1,22 dollar, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Sa production a augmenté de 3% à 2,7 millions de bepj. (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below