February 1, 2018 / 11:26 PM / 9 months ago

LEAD 1-Apple a vendu moins d'iPhone au T1 mais pour plus cher

(Actualisé avec précisions, cours de Bourse, lien BreakingViews)

1er février (Reuters) - Apple a livré jeudi des prévisions de résultats décevantes pour les trois premiers mois de 2018 et ses ventes d’iPhone pendant le trimestre de Noël ont manqué le consensus de Wall Street, confortant l’impression que la demande pour ses smartphones a atteint un plateau après les pics de 2015.

Le groupe américain prévoit pour la période janvier-mars, deuxième trimestre de son exercice décalé, un chiffre d’affaires compris entre 60 et 62 milliards de dollars (48-50 milliards d’euros) et une marge opérationnelle de l’ordre de 38 à 38,5%.

Les analystes attendaient en moyenne des prévisions de 65,7 milliards pour le chiffre d’affaires et de 38,9% pour la marge, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S. Certains avaient avancé le chiffre de 60 milliards pour les ventes, ce qui avait contribué à faire reculer l’action Apple à son plus bas niveau depuis novembre ces dernières semaines.

Sur les trois derniers mois de 2017, Apple a vendu 77,32 millions d’iPhone, contre 78,3 millions un an plus tôt, là encore un chiffre inférieur au consensus qui était à 80,03 milliards selon le cabinet d’analyse FactSet.

Le prix de vente moyen des iPhone a toutefois atteint 796 dollars contre 756 attendu, preuve du succès des nouveaux modèles sortis à l’automne selon le directeur financier Luca Maestri.

“Cela est vraiment dû au succès de l’iPhone X et aussi de l’iPhone 8 et du 8 plus”, a-t-il dit à Reuters. “La nouvelle gamme a vraiment bien marché.”

Après un recul initial dans les échanges d’après-Bourse à Wall Street, l’action Apple s’est redressée pour s’afficher en hausse d’environ 1% à 169,50 dollars.

Le groupe, qui va payer 38 milliards de dollars d’impôts pour rapatrier ses réserves de trésorerie amassées à l’étranger, a fait état d’un bénéfice net de 20,07 milliards de dollars pour son premier trimestre, soit 3,89 dollars par action, contre 17,89 milliards (3,36 dollars/action) un an plus tôt.

Les analystes prévoyaient en moyenne un bénéfice par action de 3,86 dollars.

Le chiffre d’affaires a progressé de 13% à 88,29 milliards de dollars, dépassant le consensus qui était à 87,28 milliards.

Le chiffre d’affaires de l’activité de services, qui comprend iTunes, Apple Music, iCloud et Apple Pay, a augmenté de 18% à 8,47 milliards de dollars mais en manquant le consensus qui était à 8,6 milliards.

Luca Maestri a souligné que le trimestre avait compté 13 semaines et non 14. Il a ajouté que la base installée d’appareils Apple actifs était désormais de 1,3 milliard, 30% de plus qu’il y a deux ans, ce qui devrait continuer à profiter à la division de services.

Il n’a pas précisé ce qu’Apple ferait de sa trésorerie, qui atteignait fin décembre 285 milliards de dollars de liquidités, sinon pour dire que le groupe prévoyait d’équilibrer son bilan.

Voir aussi : BREAKINGVIEWS-Apple’s less-is-more vibe bodes well for profit (Pushkala Aripaka à Bangalore et Stephen Nellis à San Francisco, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below