January 23, 2018 / 6:21 PM / 10 months ago

Suez abaisse sa prévision d'Ebit, la crise espagnole pèse

* Ebit 2017 vu en baisse organique de 2% environ

* La crise en Catalogne affecte les décisions publiques

* Des dépenses pour “protéger” les activités de Suez en Espagne

* Deux contrats de services arrêtés au Maroc et en Inde

PARIS, 23 janvier (Reuters) - Suez a annoncé mardi qu’il revoyait à la baisse sa prévision de résultat d’exploitation (Ebit) pour 2017, le groupe ayant en particulier dû enregistrer des charges liées à la crise politique et institutionnelle en Espagne.

Le numéro deux mondial de la gestion de l’eau et des déchets a fait savoir dans un communiqué que son Ebit annuel devrait accuser une baisse organique d’environ 2%, à 1.280 millions d’euros, affecté au quatrième trimestre à hauteur de 45 millions par des “dépenses spécifiques”.

Ces dépenses “sont essentiellement provoquées par la situation particulière en Espagne et des coûts associés à la décision de mettre un terme à deux contrats de services, au Maroc et en Inde, suite à des difficultés opérationnelles”, a précisé Suez, qui tablait précédemment sur une “légère croissance organique” de son Ebit.

Le groupe a également annoncé qu’il prévoyait un dividende de 0,65 euro par action au titre de 2017, alors qu’il visait auparavant un niveau supérieur ou égal à ce chiffre.

Son directeur financier, Christophe Cros, a expliqué lors d’une conférence téléphonique que la crise en Catalogne se traduisait par “une incertitude (qui) pèse sur les décisions publiques en matière d’investissements et de négociations tarifaires”.

Cette situation a aussi “entraîné des dépenses supplémentaires de façon à protéger nos activités”, a-t-il ajouté, précisant que Suez avait notamment dû engager un transfert de son siège en Espagne et que le groupe avait dans le même temps lancé un plan de réduction de ses coûts dans le pays.

Après des mois de tensions aggravées par le référendum d’autodétermination de la Catalogne du 1er octobre 2017, jugé illégal par Madrid, puis la mise sous tutelle de la région par le gouvernement central, des élections anticipées ont redonné en fin d’année la majorité absolue aux séparatistes catalans au parlement de Barcelone.

OBJECTIFS DE CA ET DE FREE CASH FLOW CONFIRMÉS

Suez est notamment présent en Espagne à travers la société Aguas de Barcelona (Agbar), spécialisée dans la gestion du cycle de l’eau dans le pays et à l’international, notamment au Chili.

En 2016, la contribution de la division “Eau Espagne” au chiffre d’affaires consolidé du groupe s’est élevée à près de 2,5 milliards d’euros (pour un chiffre d’affaires total de 15,3 milliards).

Suez a cependant indiqué mardi que ses performances pour 2017 étaient conformes à ses objectifs en matière de croissance organique du chiffre d’affaires, de free cash-flow et de levier financier.

Le groupe a précisé que ses ventes devraient s’établir à 15,8 milliards d’euros (+1,5% environ en organique), son Ebitda à quelque 2.640 millions (-2,0% environ en organique) et son résultat net part du groupe à 300 millions.

Ce dernier inclut, comme précédemment indiqué, des coûts liés à l’acquisition de GE Water pour 45 millions d’euros, ainsi qu’au plan de départs volontaires en France pour 72 millions.

Pour 2018, Suez évoque la contribution additionnelle des nouvelles activités dans le secteur “eau industrielle”, une “bonne dynamique” dans les divisions Recyclage & Valorisation Europe et International, et des “mesures d’adaptation” à un environnement atone dans la division Eau Europe.

Il table ainsi sur une croissance totale du chiffre d’affaires à changes constants de 9% environ cette année, reposant sur la contribution d’environ 2,8 milliards de dollars de la division Water Technologies & Solutions formée avec GE Water - dont il a finalisé le rachat en octobre 2017 - et sur une croissance organique supérieure à 1% pour ses trois autres divisions.

Suez vise également pour 2018 - toujours à changes constants - une progression totale de son Ebit de 10%, un free cash-flow de 1 milliard d’euros environ et un dividende supérieur ou égal à 0,65 euro par action.

Le communiqué :

bit.ly/2DrAYlX (Benjamin Mallet, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below