January 17, 2018 / 10:24 AM / 10 months ago

RPT-LEAD 1-Volkswagen a vendu 10,7 millions de véhicules en 2017 (+4,3%)

(Rpt mot manquant “millions” au §6)

par Ludwig Burger

FRANCFORT, 17 janvier (Reuters) - Le groupe Volkswagen , concurrent de Toyota et de l’alliance Renault-Nissan pour le leadership mondial de l’industrie automobile, a fait état mercredi d’une hausse de 4,3% de ses ventes en 2017 à 10,7 millions de véhicules.

Sur le seul mois de décembre, le groupe allemand a accru ses livraisons de 8,5% à 1,0 million de véhicules, avec des hausses de 17,8% en Chine et de 3,1% en Europe qui ont compensé un recul de 5,2% aux Etats-Unis.

La marque VW, principale marque du groupe, a augmenté ses ventes de 5,6% le mois dernier.

Toyota a annoncé le mois dernier prévoir une hausse de 2% de ses ventes mondiales en 2017 à 10,35 millions d’unités, via ses marques Toyota, Lexus, Daihatsu et Hino. Le constructeur japonais anticipe 10,5 millions de véhicules écoulés en 2018.

L’alliance Renault-Nissan, qui inclut aussi désormais Mitsubishi Motors, n’a pas encore publié ses chiffres de ventes combinées, mais son PDG Carlos Ghosn a déclaré mercredi avoir la certitude d’être désormais le numéro un mondial du secteur.

“L’alliance, avec plus de 10,6 millions de véhicules particuliers et utilitaires légers vendus en 2017, est le premier groupe automobile mondial”, a-t-il dit lors d’une audition au Parlement, notant que Volkswagen intégrait 200.000 poids lourds dans son total alors que ceux-ci n’entrent pas dans les statistiques de Renault-Nissan-Mitsubishi.

Renault a annoncé une hausse de 8,5% de ses ventes l’an dernier, à 3,76 millions de véhicules.

En 2016, VW était le leader mondial avec 10,3 millions de véhicules vendus, devant Toyota (10,2 millions) et Renault-Nissan (9,96 millions).

Dans l’ensemble, les constructeurs automobiles ont vu leurs ventes en Europe reculer de 4,8% en décembre sur un an, en partie à cause d’une journée ouvrée en moins, selon les données de l’industrie publiées mercredi.

VW a provisionné environ 25 milliards d’euros pour couvrir les amendes, les poursuites et les réparations de véhicules liés au scandale du diesel. (Véronique Tison et Claude Chendjou pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below