December 28, 2017 / 12:30 PM / in a year

Ineos voit un retour à la normale de Forties autour du Nouvel An

LONDRES, 28 décembre (Reuters) - L’oléoduc pétrolier et gazier britannique de Forties, l’un des plus gros en mer du Nord, devrait retrouver une activité conforme à la normale un peu plus tôt que prévu, autour du Nouvel An, a annoncé jeudi l’opérateur Ineos.

L’opérateur pétrochimique avait auparavant déclaré prévoir un retour à la normale au début de janvier..

L’oléoduc de Forties, qui transporte environ 450.000 barils par jour de brut vers la Grande-Bretagne, ainsi qu’un tiers de la production totale de gaz naturel offshore britannique, a été fermé le 11 décembre après la découverte de fissures à la suite d’une inspection de routine.

Cette fermeture et des perturbations dans la fourniture en Libye ont poussé le cours du Brent au-dessus des 67 dollars le baril, à ses plus hauts niveaux depuis juin 2015. Jeudi, le baril de Brent recule de 0,12% à 66,36 euros vers 12h00 GMT.

L’oléoduc joue un rôle important sur le marché mondial, car le pétrole de Forties est le plus grand constituant du standard du Brent, qui sert de référence pour les transactions de pétrole en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie.

“Toutes les restrictions sur les flux de pétrole et de gaz des plates-formes alimentant le système d’oléoduc ont été totalement levées. Tous les clients et les salles de contrôle en ont été informés”, indique Ineos dans un communiqué.

“Sur la base des estimations actuelles, la société prévoit de ramener progressivement l’oléoduc et le site de Kinneil à des niveaux normaux autour de la nouvelle année”, ajoute-t-il.

Ineos, qui a finalisé en octobre le rachat du système d’oléoducs Forties à BP, avait fait état le 13 décembre d’une situation de force majeure qui l’obligeait à suspendre ses obligations contractuelles.

L’opérateur n’a toutefois pas précisé quand la situation de force majeure serait levée. Mais signe d’un retour à la normale, un programme d’exportation de pétrole brut de Forties en février a été communiqué mercredi à leur destinataires, même si le nombre d’expéditions est encore inférieur à la normale.

Seulement six cargaisons de Forties de 600.000 barils chacune sont inscrites dans le programme d’exportation de février, contre 20 prévues à l’origine en janvier, ont indiqué mercredi des sources proches des négociants.

La première cargaison du programme de février est prévue le 19 février, selon l’une des sources. (Dmitri Zhdannikov; Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below