December 22, 2017 / 11:45 PM / a year ago

La réforme fiscale US devrait coûter $2,3 mds à Credit Suisse

ZURICH, 22 décembre (Reuters) - Credit Suisse a annoncé vendredi s’attendre à devoir inscrire une dépréciation de 2,3 milliards de francs (1,96 milliard d’euros) au quatrième trimestre 2017, en raison de la réforme fiscale adoptée aux Etats-Unis.

Celle-ci va contraindre la deuxième banque suisse à réduire la valeur de ses actifs d’impôts différés.

Le chiffre annoncé suggère que Credit Suisse accusera une perte nette sur la totalité de 2017, pour la troisième année consécutive. La banque a publié un bénéfice net de 1,1 milliard de francs sur les neuf premiers mois de l’année.

La réforme fiscale américaine abaisse le taux d’imposition des sociétés de 35% à 21%.

La banque qualifie cette perte d’ajustement comptable ponctuel, avec un “impact minimal” sur ses fonds propres réglementaires.

Elle ajoute maintenir sa politique visant à améliorer le retour aux actionnaires annoncé lors d’une journée avec les investisseurs.

Début décembre, Credit Suisse avait estimé que la réforme fiscale aux Etats-Unis lui coûterait 2,1 milliards de francs.

Sa rivale UBS avait dit s’attendre à devoir passer trois milliards de francs de dépréciations d’actifs d’impôts différés si la réforme était adoptée.

La banque a dit qu’elle donnerait davantage de détails sur les conséquences de la réforme fiscale lors de la publication de ses résultats le 14 février. (John Revill; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Danielle Rouquié)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below