November 16, 2017 / 10:35 AM / in a year

LEAD 1-Iliad ralentit le pas au T3, Bouygues met la pression dans le fixe

* Croissance de 5,3% au T3, après 7% au 1er semestre

* Recrutements inférieurs aux prévisions dans le fixe

* Iliad prépare son arrivée en Italie

* Baisse du titre en Bourse (Actualisé avec détails, commentaires, cours)

PARIS, 16 novembre (Reuters) - Iliad, maison-mère de Free, a ralenti le pas au troisième trimestre après des recrutements inférieurs aux attentes dans la téléphonie fixe où il pâtit de la forte pression concurrentielle de Bouygues .

L’opérateur contrôlé par Xavier Niel a publié un chiffre d’affaires en hausse de 5,3% au cours du trimestre écoulé à 1,25 milliard d’euros, après une progression de 7% sur les six premiers mois de l’année.

Dans le mobile, ses ventes ont signé une solide progression de 6,3% à 554 millions d’euros et l’opérateur a séduit 250.000 nouveaux abonnés sur la période, revendiquant pour le 23e trimestre consécutif la première place en termes de recrutement de clients.

Près de six ans après son lancement dans le mobile en janvier 2012, Free y compte près de 13,4 millions d’abonnés, soit une part de marché qu’il évalue à plus de 18%.

Mais dans le fixe, où Free s’est hissé à la deuxième place derrière Orange et devant SFR, les revenus ont limité leur hausse à 4,4% à 694 millions d’euros, pénalisés par la bataille de promotions à laquelle se livrent les opérateurs.

“Le troisième trimestre met en exergue la forte pression concurrentielle (...). Free recrute toujours dans le mobile (...) mais résiste mal à l’agressivité de Bouygues dans le fixe”, relèvent les analystes d’Oddo dans une note.

L’opérateur a recruté 27.000 nouveaux clients sur ce segment, quand Bouygues et Orange ont dépassé les 100.000.

En Bourse, le titre Iliad recule de 0,88% à 209,5 euros à 11h34, alors que l’indice SBF120 gagne 0,67% au même moment.

De son côté, Bouygues a annoncé de solides résultats pour sa filiale télécoms et balayé toute idée de retour à une consolidation, serpent de mer de l’industrie française des télécoms.

Les performances d’Iliad, Orange et Bouygues contrastent avec celles d’Altice, qui a continué de perdre des abonnés dans le fixe en dépit d’investissements élevés.

Par ailleurs, Iliad poursuit ses préparatifs en vue de son entrée sur le marché italien à la fin 20017 ou au début 2018.

“Plus de 70 personnes ont déjà été recrutées, à Milan et Rome”, a déclaré à Reuters le directeur général délégué d’Iliad, Thomas Reynaud, en marge d’une conférence à Barcelone.

Les effectifs vont continuer d’augmenter, a-t-il ajouté. (Pascale Denis, avec Mathieu Rosemain à Barcelone et Blandine Henault, édité par Cyril Altmeyer)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below