November 14, 2017 / 9:41 AM / a year ago

BOURSE-Altice chute encore, les analystes restent méfiants

PARIS, 14 novembre (Reuters) - L’action Altice poursuit mardi sa chute en Bourse après l’abaissement par deux intermédiaires financiers de leur objectif de cours.

Le titre du géant du câble, des télécoms et des médias porte ainsi ses pertes à plus de 40% depuis la publication, au début du mois, de résultats trimestriels accueillis très sévèrement par le marché.

L’action perd 6,06% à 9,629 euros à 09h35 GMT, la plus forte baisse de l’indice large européen Stoxx 600, pratiquement inchangé au même moment.

Elle évolue au plus bas depuis avril 2014.

Les malheurs d’Altice en Bourse ont commencé le 2 novembre, quand le groupe s’est montré prudent pour ses perspectives 2017, notamment à cause de la France, où il continue de perdre des abonnés dans le fixe en dépit d’investissements élevés, trois ans après le rachat de l’opérateur SFR.

Patrick Drahi reprenait une semaine plus tard les rênes de son groupe en remerciant son directeur général Michel Combes et en plaçant des fidèles aux postes clés, sans parvenir à stopper la défiance des marchés.

Les investisseurs sanctionnent le titre en raison de la faible visibilité des performances du groupe en France mais également du niveau très élevé de son endettement.

“Le plongeon de l’action n’offre pas d’opportunité claire d’achat, de notre point de vue”, écrivent les analystes de Kepler Cheuvreux, qui restent à conserver sur la valeur mais abaissent leur objectif de cours de 18 à 11 euros.

“Nous voyons les tendances d’exploitation évoluer bien plus négativement que ne le suggère un consensus très optimiste, notamment aux Etats-Unis, où la compétition se renforce et où les coûts des contenus grimpent”, ajoutent-ils.

Morgan Stanley, qui reste à “pondération en ligne”, abaisse son objectif de cours de 20,50 euros à 13,50 euros.

L’intermédiaire écrit qu’il aurait besoin, pour réviser son opinion sur le titre, de garanties sur la réduction par le groupe de sa dette en France, aux Etats-Unis et aux Pays-Bas.

Patrick Vignal, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below