November 10, 2017 / 8:59 AM / 10 months ago

BOURSE-Altice peine à rebondir après la réorganisation de la direction

PARIS, 10 novembre (Reuters) - Altice, maison-mère de l’opérateur télécoms SFR, peine à rebondir franchement en Bourse vendredi, en dépit de la démission du directeur général Michel Combes et du retour aux commandes du fondateur Patrick Drahi, une réorganisation destinée à apaiser les inquiétudes des investisseurs après la chute récente du cours de Bourse.

La valeur évolue de façon très volatile dans les premiers échanges : elle a gagné jusqu’à 3,2% avant de perdre jusqu’à plus de 1%.

A 9h56, l’action Altice gagnait 0,75% à 10,74 euros, alors qu’elle était tombée jeudi à un plus bas de près de deux ans.

A la clôture de jeudi soir, le titre accusait une chute de 34% depuis vendredi dernier et la publication des résultats trimestriels de SFR jugés décevants.

Face à ces inquiétudes, Altice a annoncé une vaste réorganisation de sa direction. Patrick Drahi, qui n’occupait plus de rôle de premier plan dans l’organigramme de sa holding, va prendre la présidence du conseil avec l’objectif de superviser la stratégie du groupe et son exécution, en particulier en France où se concentrent les difficultés.

Michel Combes, en poste chez Altice depuis 2015, est remplacé par le bras droit de Patrick Drahi Dexter Goei qui dirigeait jusque-là les activités d’Altice aux Etats-Unis.

“Cette réorganisation est destinée à aligner les intérêts des actionnaires avec ceux des dirigeants afin de restaurer la confiance des investisseurs”, observe Bryan Garnier. “Mais nous ne sommes pas convaincus que ce sera le cas dans la mesure où la nouvelle gouvernance pose plus de questions qu’elle n’apporte de réponses”, ajoute le broker.

Les analystes d’Oddo estiment que les turbulences autour du groupe devraient perdurer encore au moins 12 mois.

“Altice bénéficie toujours d’atouts uniques, de par sa vision industrielle (...) mais les investisseurs pourraient légitimement craindre un manque de visibilité” sur les performances en France, indiquent-ils dans une note.

Ils ont abaissé vendredi leur recommandation à “neutre” contre “achat”.

Blandine Hénault, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below