October 24, 2017 / 4:42 AM / in a year

Essilor en ligne avec les attentes au T3 malgré les ouragans

PARIS, 24 octobre (Reuters) - Essilor a fait état mardi d’un chiffre d’affaires en hausse de 1,7% au troisième trimestre, en ligne avec les attentes du marché malgré l’impact des ouragans aux Etats-Unis et du tremblement de terre au Mexique sur le rythme de ses ventes outre-Atlantique.

Le numéro un mondial de l’optique ophtalmique indique dans un communiqué avoir dégagé sur le trimestre un chiffre d’affaires de 1,75 milliard d’euros contre 1,72 milliard un an plus tôt.

Selon le consensus compilé par Inquiry Financial pour Reuters, les analystes attendaient en moyenne un chiffre d’affaires de 1,77 milliard d’euros pour le troisième trimestre.

“La croissance en base homogène (du chiffre d’affaires, ndlr) a été obérée par une série de catastrophes naturelles, dont les ouragans Harvey et Irma dans le sud des Etats-Unis et les Caraïbes et le tremblement de terre au Mexique, ainsi que par l’effet défavorable de la réforme fiscale en Inde”, note Essilor.

Le groupe a en outre confirmé ses objectifs pour l’année en cours.

Fin juillet, Essilor a dû revoir à la baisse son objectif de croissance organique pour 2017 en raison notamment d’un marché latino-américain plus difficile que prévu.

Il vise désormais une croissance organique autour de 3% contre 3% à 5% précédemment, et de 6% à 7% hors effets de changes au lieu de 6% à 8% auparavant.

Le groupe français a annoncé en début d’année son intention de racheter l’italien Luxottica, premier fabricant mondial de montures de lunettes. Mais son projet fait l’objet d’une enquête approfondie par les services de la concurrence de la Commission européenne.

L’autorité antitrust redoute que le rachat de Luxottica par Essilor ne se traduise par une réduction de la concurrence sur le marché des verres de lunetterie. Elle s’est donnée jusqu’au 26 février prochain pour rendre sa décision.

“D’ici la fin de l’année, Essilor entend (...) faire de nouvelles avancées significatives dans le projet de rapprochement avec Luxottica”, déclare Hubert Sagnières, PDG d’Essilor, cité dans le communiqué.

Les incertitudes entourant la fusion des deux groupes pèsent sur le titre Essilor à la Bourse de Paris.

L’action accuse ainsi une baisse de près de 6% depuis le début de l’année alors que le CAC 40 affiche une hausse de plus de 10% depuis janvier.

A Milan, le cours de l’action Luxottica a de son côté chuté de plus de 11% depuis le début de l’année.

Le communiqué : bit.ly/2xiXDhn

Matthieu Protard et Matthias Blamont, édité par Cyril Altmeyer

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below