8 août 2008 / 09:53 / il y a 9 ans

LEAD 2 RBS - Perte de £691 mlns au S1, moins lourde que prévu

(Ajoute qu‘il s‘agit de la première perte jamais publiée par RBS)

LONDRES, 8 août (Reuters) - Royal Bank of Scotland (RBS.L) a publié vendredi une perte de 691 millions de livres sterling (876 millions d‘euros) au titre du premier semestre 2008 en raison de 5,9 milliards de sterling (7,5 milliards d‘euros) de dépréciations d‘actifs à risque.

Il s‘agit d‘une des plus grosses pertes jamais signées par une entreprise britannique mais celle-ci est cependant moindre que prévu. C‘est aussi la première perte jamais publiée par RBS.

RESULTATS. Les analystes s‘attendaient en moyenne à ce que RBS publie une perte de 1,2 milliard de sterling.

La deuxième banque de Grande-Bretagne avait dégagé un bénéfice de 5,1 milliards de sterling au premier semestre 2007.

Le bénéfice courant a reculé de 3% à 5,1 milliards de sterling.

La perte nette a été partiellement atténuée par une réduction de dette de 812 millions de sterling.

CREANCES DOUTEUSES. Les créances douteuses sur prêts hypothécaires et autres crédits ont fait un bond de 58% au cours du premier semestre, à 1,5 milliard de sterling.

CESSIONS. Le directeur général de RBS, Fred Goodwin, a indiqué que la banque était en discussions avec “un certain nombre” d‘acquéreurs potentiels à propos de son activité assurance, dont la valeur est estimée à 5-6 milliards de sterling.

“L‘assurance est à vendre et nous aimerions conclure un accord. Mais si nous n‘obtenons pas le montant que nous voulons, nous ne vendrons pas et nous atteindrons (quand même) nos objectifs financiers”, a dit Goodwin.

RATIOS. Le ratio Tier 1 était de 5,7% à la fin juin et dépassera 6% d‘ici la fin de l‘année, même si la branche assurance n‘est pas vendue, a assuré RBS.

CONTEXTE. RBS a été contrainte en juin de lever 12 milliards de sterling, la plus grosse augmentation de capital de son histoire, pour rééquilibrer des niveaux de trésorerie tendus par l‘acquisition partielle d‘ABN AMRO l‘an dernier et par les dépréciations.

RBS a déprécié au total plus de 8 milliards de sterling d‘actifs, ce qui en fait l‘une des banques d‘Europe les plus touchées depuis un an par la crise du crédit.

PERSPECTIVES. Fred Goodwin a déclaré que les conditions sur les marchés financiers semblaient devoir être “aggravées par une détérioration des perspectives économiques”.

COMMENTAIRE. Cette perte est une “expérience décourageante”, a déclaré la banque. Elle a ajouté que la reconstitution de ses fonds propres et les cessions d‘actifs se déroulaient selon le programme prévu.

BOURSE. L‘action RBS s‘adjuge 2% à 237,75 pence dans la matinée, ce qui en fait l‘une des meilleures performances du jour à Londres.

Selon des analystes, les investisseurs saluent ainsi la situation meilleure que prévu des fonds propres du groupe bancaire et la résistance de son résultat courant.

/DR

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below