8 mai 2009 / 08:17 / dans 9 ans

LEAD 1 Toyota table sur un creusement de sa perte opérationnelle

* Perte opérationnelle de Y461 mds (E3,5 mds) en 2008-2009

* Perte opérationnelle de Y682,5 au T4, consensus: 689 mds

* Première réduction du dividende annuel en au moins 14 ans

* Le titre a clôturé en baisse de 1,5% avant les résultats

par Chang-Ran Kim

TOKYO, 8 mai (Reuters) - Toyota (7203.T), premier constructeur automobile mondial, table sur une perte opérationnelle de 850 milliards de yens (6,38 milliards d‘euros), bien plus élevée que le consensus des analystes, pour l‘exercice en cours, au 31 mars 2010, dans un contexte de chute de ses ventes, de surcapacités de production et de récession.

La perte opérationnelle 2008-2009 est, elle, ressortie à 461,01 milliards de yens (3,46 milliards d‘euros).

Le groupe japonais a aussi réduit son dividende annuel pour la première fois depuis au moins 1994, date à laquelle il avait modifié son calendrier de publication des résultats. Ce dividende passe à 100 yens, contre 140 yens au titre de 2007-2008.

La crise mondiale, qui a notamment entraîné le placement de son concurrent américain Chysler sous le Chapter 11 du régime américain des faillites, a ainsi également rattrapé Toyota.

Après avoir investi massivement dans de nouvelles usines, le premier constructeur automobile souffre à présent de capacités de production excédentaires. Et la première perte opérationnelle de l‘histoire intervient un an après un bénéfice record.

La prévision d‘une perte opérationnelle de 850 milliards de yens en 2009-2010 du constructeur, particulièrement exposé aux Etats-Unis et au Japon, deux marchés en pleine crise, est plus de deux fois supérieure au consensus des 20 analystes interrogés par Thomson Reuters et également plus marquéq que la perte de 700 milliards anticipés dans un article du quotidien japonais Nikkei paru vendredi. [nL8313090]

“Ma première impression est mauvaise. Les prévisions de Toyota sont pires que prévu”, déclare Naoki Fujiwara, gérant de fonds chez Shinkin Asset Management. “Le groupe anticipe des temps vraiment durs dans les six prochains mois”.

“Je m‘attends à ce que le marché automobile touche un plancher en avril-juin, suivi par une période de lent rétablissement”, ajoute Fujiwara.

La perte nette annuelle de Toyota, qui fabrique la voiture hybride Prius, ressort à 550 milliards de yens.

REDUCTION DES INVESTISSEMENTS

Le groupe prévoit une baisse d‘environ 14% de son chiffre d‘affaires mondial, à 6.500 milliards de yens, en 2009-2010.

Il a en outre fortement réduit son enveloppe consacrée aux investissements, la ramenant à 830 milliards de yens contre 1.300 milliards en 2008-2009.

La perte opérationnelle pour janvier-mars 2009, quatrième trimestre de son dernier exercice, était de 682,5 milliards de yens, contre un bénéfice de 396,7 milliards un an plus tôt et un consensus de 21 analystes portant sur une perte de 689 milliards, selon Thomson Reuters.

La perte nette trimestrielle atteint 765,8 milliards, contre un bénéfice de 316,8 milliards en janvier-mars 2008.

Honda (7267.T), compatriote et concurrent de Toyota, a tablé la semaine dernière sur un petit bénéfice pour l‘exercice en cours, grâce à un marché des motos relativement résistant.

La plupart des autres grands constructeurs mondiaux traversent cependant une mauvaise passe.

General Motors (GM.N), a consommé 10,2 milliards de dollars de trésorerie au premier trimestre et son chiffre d‘affaires a fondu de près de moitié, ce qui a pratiquement doublé sa perte nette, qui ressort à 6 milliards de dollars [ID:nL71007716].

Le japonais Fujitsu Heavy Industries (7270.T), dont Toyota détient 16,5% du capital, a publié de son côté vendredi une perte opérationnelle de 5,8 milliards de yens pour 2008-2009 et s‘attend à ce que cette perte se creuse, à 35 milliards de yens lors de l‘exercice en cours, en raison du recul du marché automobile mondial.

Toyota espère que le lancement dans le courant de l‘année d‘une troisième génération de sa Prius va limiter la glissade de ses ventes et de sa production. Il a cependant décidé aussi de baisser le prix de ce populaire modèle hybride, pour le rapprocher de celui de la nouvelle Honda Insight hybride.

Toyota a réalisé des économies après avoir fortement réduit la cadence de production dans un tiers de ses 74 usines d‘assemblage dans le monde.

Le japonais veut diminuer ses coûts fixes de 10%, soit d‘environ 3,7 milliards d‘euros pour l‘exercice en cours, notamment via des dispositifs de partage du travail et de baisse des salaires.

Le titre Toyota a gagné 39% depuis le début de l‘année à la Bourse de Tokyo, contre 47% pour le sous-indice du secteur des transports .ITEQP.T. L‘action a cédé 1,49% à 3.980 yens vendredi avant ces résultats à Tokyo, où l‘indice Nikkei .N225 a pris 0,5%.

version française Benoit Van Overstraeten et Stanislas Dembinski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below