15 mai 2014 / 10:39 / il y a 4 ans

LEAD 1-Richemont relève le dividende, les ventes restent solides

* Bénéfice net annuel +3% à E2,07 mds

* Ventes annuelles +10%, +6% en avril

* Dividende porté à 1,40 franc, nouveau plan de rachats d‘actions

* L‘action gagne plus de 5% (Actualisé avec précisions, déclarations des dirigeants, commentaires et cours)

par Silke Koltrowitz

ZURICH, 15 mai (Reuters) - Le groupe suisse de luxe Richemont, propriétaire entre autres de Cartier, a fait état jeudi d‘une progression solide de ses ventes sur la plupart de ses marchés, y compris en Chine, tout en annonçant un relèvement de son dividende et de nouveaux rachats d‘actions, des nouvelles saluées par une forte hausse du titre.

Le groupe genevois, qui possède aussi Montblanc, Van Cleef & Arpels et de nombreuses autres marques de joaillerie et d‘horlogerie, bénéficie du boom du marché du luxe dans les pays émergents. La demande pour ses montres en Chine semble reprendre malgré la campagne anti-corruption lancée par les autorités.

“Je pense que nous avons touché le fond (en Chine). La situation s‘améliore progressivement. Le pire a eu lieu il y a deux ans mais désormais, on remonte la pente”, a déclaré aux journalistes le directeur financier, Gary Saage.

Le numéro deux mondial du luxe derrière le français LVMH n‘a pas donné de prévisions pour l‘exercice entamé le 1er avril.

Il a porté son dividende à 1,40 franc par action, contre 1,00 franc versé l‘an dernier, et annoncé le lancement d‘un nouveau plan de rachats d‘actions portant sur un maximum de 10 millions de titres, soit un montant d‘environ 873 millions de francs (714 millions d‘euros) aux niveaux de cours actuels.

“Notre stratégie de dividende est inchangée. Nous voulons l‘augmenter de manière significative sur le long terme, dans les mauvaises comme dans les bonnes années”, a dit Gary Saage.

Les ventes du groupe à taux de change constants ont progressé de 6% le mois dernier et même de 8% en excluant le Japon, où la TVA a été relevée de trois points le 1er avril.

Sur l‘ensemble de l‘exercice clos fin mars, les ventes de Richemont affichent une progression de 10% à taux de change constants, à 10,65 milliards d‘euros, un montant légèrement inférieur au consensus Reuters.

La progression n‘est que de 5% en données publiées, en raison de la faiblesse du yen et des effets de change liés aux devises des pays émergents.

Le bénéfice net annuel a augmenté de 3% à 2,067 milliards d‘euros alors que les analystes financiers attendaient en moyenne 2,137 milliards.

DES MARQUES EN COURS DE REDRESSEMENT

“La croissance des ventes (...) en avril traduit une amélioration continue mais à un rythme plus modéré que celui observé récemment”, a commenté Luca Solca, analyste d‘Exane BNP Paribas. Il ajoute que le relèvement du dividende confirme la politique favorable aux actionnaires menée par le groupe.

L‘action Richemont gagnait 5,04% à 91,65 francs à la mi-journée sur le marché suisse alors que l‘indice européen Stoxx de référence pour le secteur du luxe progressait de 0,5%.

Le titre, en léger recul depuis le début de l‘année, est valorisé 17,4 fois le bénéfice attendu, soit avec une légère décote sur LVMH mais mieux qu‘un autre suisse, Swatch.

“Richemont est notre valeur préférée parce qu‘il se traite avec une décote injustifiée (...) au vu de ses meilleures perspectives de croissance des bénéfices”, note Mario Ortelli, analyste de Bernstein.

Le groupe a confirmé vouloir conserver ses activités de maroquinerie et d‘accessoires de mode après avoir renoncé l‘an dernier à vendre certaines de ses marques, comme le français Lancel.

“Nous avons recruté les bonnes équipes et elles ont notre entier soutien pour investir dans le développement de produits, la chaîne d‘approvisionnement, la communication et la distribution”, a dit le co-directeur général Bernard Fornas, qui s‘est dit confiant dans le redressement des marques concernées tout en reconnaissant qu‘il prendrait du temps.

La division “Autres activités”, qui inclut Lancel et la marque de mode Chloé, affiche une perte d‘exploitation de 80 millions d‘euros sur 2013-2014. Montblanc, dont les résultats seront désormais comptabilisés dans cette division, a réalisé un modeste bénéfice d‘exploitation mais ses ventes ont baissé de 5%.

* Communiqué de Richemont : link.reuters.com/vuw39v (Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below