7 mai 2014 / 08:18 / il y a 4 ans

LEAD 1-CGG dans le rouge au 1er trimestre, Ebit divisé par sept

(Actualisé avec précisions et cours)

* Perte nette de $39 mlns au T1, CA -7,5%

* Ebit -86%, carnet de commandes -16%

* La réduction des dépenses d‘exploration pèse toujours sur le marché sismique

* L‘action, plus forte baisse du SBF 120

PARIS, 7 mai (Reuters) - CGG a publié mercredi des résultats en forte baisse au titre du premier trimestre 2014, le spécialiste français des services et équipements géophysiques subissant la réduction des budgets d‘exploration des compagnies pétrolières.

Le groupe a accusé sur les trois premiers mois de l‘année une perte nette de 39 millions de dollars (contre un bénéfice de 79 millions un an plus tôt) tandis que son chiffre d‘affaires a baissé de 7,5% à 806 millions.

Le résultat d‘exploitation (Ebit) a été divisé lui par plus de sept à 18 millions de dollars, une baisse accentuée par une contribution négative des sociétés mises en équivalence, principalement due à la JV Seabed, et par l‘existence d‘une base de comparaison gonflée par des éléments exceptionnels positifs sur l‘acquisition de Fugro.

La marge d‘Ebit a chuté à 2% sur la période, contre 15% au premier trimestre 2013, tandis que le carnet de commandes a reculé de 16% environ sur un an.

“Le marché sismique demeure sous pression dans un contexte global de réduction des dépenses d‘exploration et de développement”, a commenté CGG dans un communiqué. “Nous sommes pleinement mobilisés sur l‘exécution de notre plan de transformation 2014-2016 désormais bien engagé et qui demeure notre priorité.”

Vers 9h30, l‘action chute de 7,3% à 11,33 euros, plus forte baisse de l‘indice SBF120 qui cède 0,4% à la même heure.

“La publication est inférieure à nos attentes et au consensus”, commente Portzamparc dans une note. “L‘avancée du plan stratégique reste selon nous le principal levier mais prendra du temps.”

CGG a annoncé fin février 800 millions de dollars de dépréciations d‘actifs dans le cadre de la restructuration de sa division “acquisition”, ce qui avait déjà fait plonger son cours de Bourse. Depuis le début de l‘année, le titre perd près de 12? Ce qui ramène sa capitalisation boursière à moins de deux milliards d‘euros.

Le groupe a engagé un rééquilibrage de son portefeuille d‘activités qui devrait lui permettre de réduire ses coûts fixes, d‘accroître sa profitabilité et de générer un cash-flow pérenne.

Dans le cadre de ce plan, le groupe vise un chiffre d‘affaires supérieur à quatre milliards de dollars et une amélioration de 400 points de base de sa marge d‘Ebit à l‘horizon 2016.

Le communiqué:

link.reuters.com/cuf29v (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below