24 juillet 2013 / 18:07 / dans 4 ans

LEAD 1-Thales-CA en hausse mais recul des prises de commandes

* Marge opérationnelle courante 5,6% au S1, +0,3 point

* C.A. E6,473 mds au S1, croissance organique 4%

* Objectifs 2013 confirmés (Actualisé avec conférence téléphonique)

par Cyril Altmeyer

PARIS, 24 juillet (Reuters) - Thales a annoncé mercredi une solide croissance organique de son chiffre d‘affaires au premier semestre, mais ses prises de commandes ont reculé en l‘absence des contrats qui avaient porté le groupe sur la période correspondante de 2012.

L‘équipementier pour l‘aérospatiale, la défense et la sécurité a confirmé viser pour cette année une hausse de 5% à 8% de son résultat opérationnel courant, un chiffre d‘affaires globalement stable et une légère croissance de ses prises de commandes.

Le groupe, dont l‘Etat détient 27% du capital et Dassault Aviation 26%, affiche au premier semestre une croissance organique de 4%, donnant un chiffre d‘affaires de 6,473 milliards d‘euros.

Les prises de commandes reculent en revanche de 6% au premier semestre - soit un recul de 3% en données organiques - avec des reculs dans des domaines de prédilection de Thales comme le multimédia de bord et les transports.

Thales a amélioré sa marge opérationnelle courante de 0,3 point à 5,6% sur la période, une hausse limitée par une chute des marges dans le transport, liée à des coûts additionnels constatés sur des contrats engrangés par Luc Vigneron, le précédesseur du PDG Jean-Bernard Lévy.

“Nous pouvons faire des progrès dans l‘exécution des contrats”, a dit aux analystes l‘ex-patron de Vivendi qui a pris les rênes de Thales fin 2012 après l‘éviction de Luc Vigneron, confronté au mécontement des syndicats et lâché par les principaux actionnaires du groupe.

Le groupe a engrangé au premier semestre huit grands contrats de plus de 100 millions d‘euros, mais les contrats de moins de 10 millions représentent toujours plus de la moitié des prises de commandes en valeur.

Jean-Bernard Lévy a cependant souligné qu‘il n‘avait pas l‘intention de se concentrer sur la chasse aux gros contrats de plus de 400 millions d‘euros, préférant multiplier les commandes de 50 à 200 millions d‘euros qui sont plus nombreux et plus rentables.

L‘action a clôturé en hausse de 0,34% à 38,205 euros mercredi, donnant une capitalisation de 7,73 milliards. Elle a gagné 45,6% depuis le début de l‘année, après une hausse de seulement 7,6% en 2012.

* Le communiqué : link.reuters.com/jej89t

* La présentation : link.reuters.com/hej89t (Edité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below