7 mai 2013 / 10:29 / dans 5 ans

LEAD 2-HSBC recueille les fruits de sa restructuration au T1

* Bénéfice T1 à $8,4 mds, consensus à $8,1 mds

* Provisions pour créances douteuses réduites de moitié

* L‘action en hausse de près de 3% (Actualisé avec précisions)

par Steve Slater

LONDRES, 7 mai (Reuters) - HSBC continuera à porter ses efforts sur les coûts dans les mois à venir après avoir publié un bénéfice trimestriel presque doublé, en partie grâce à une réduction de 50% des provisions pour créances douteuses.

Face à la crise financière, la banque britannique été jugée plus prompte et plus énergique que la plupart de ses concurrentes en simplifiant radicalement sa structure et en améliorant sa rentabilité après avoir sabré ses coûts.

Sa forte implantation en Asie, qui a représenté près des deux tiers du bénéfice du premier trimestre, lui a en outre permis de compenser un environnement économique devenu particulièrement tendu dans la zone euro.

Elle n‘entend pas s‘arrêter là: 6.000 suppressions d‘emplois sont encore prévues cette année en sus de 40.000 postes déjà supprimés. Depuis 2011, HSBC a fermé ou vendu plus de 50 sociétés.

“Les cieux sont un peu plus cléments mais il reste encore des obstacles à surmonter”, a dit à la presse le directeur général Stuart Gulliver.

Le dirigeant n‘a pas dit s‘il annoncerait encore des économies à l‘occasion d‘une journée investisseurs prévue le 15 mai mais il a déclaré: “Soyez sûrs que nous continuerons à nous concentrer sur nos coûts”.

La banque estime toujours que la zone euro subira une contraction cette année et que la croissance sera atone en Grande-Bretagne.

En France, Société générale a dévoilé un nouveau plan d‘économies pour doper sa rentabilité tandis que Crédit Agricole, revenue dans le vert au premier trimestre, veut réduire ses coûts fixes dans la banque de financement et d‘investissement. (voir et )

HSBC a fait état d‘un résultat avant impôt de 8,4 milliards de dollars (6,4 milliards d‘euros) au titre des trois premiers mois de l‘année, contre 4,3 milliards un an plus tôt. Selon un consensus établi par le groupe, les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice de 8,1 milliards.

La banque a réalisé une plus-value de cession d‘un milliard de dollars, ce qui a nettement contribué au résultat, et réduit de moitié ses provisions pour créances douteuses à 1,2 milliard.

Les coûts ont diminué de 10% au premier trimestre et la banque économise à présent quatre milliards de dollars par an sur une base annualisée.

La division de banque de financement et d‘investissement a vu son bénéfice imposable augmenter de 16,5%, grâce à la forte performance de la division actions.

Vers 15h25, l‘action gagne 2,91% à 734,7 pence à la Bourse de Londres. Au même moment, l‘indice sectoriel européen avance de 2,25%.

Voir aussi:

* Le communiqué: link.reuters.com/zap87t

* BREAKINGVIEWS-HSBC needs a strategy for open-ended QE

Véronique Tison et Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Matthias Blamont

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below