1 mars 2013 / 16:45 / dans 5 ans

LEAD 1-Légère amélioration de l'économie brésilienne au T4

* Hausse de 0,9% du PIB en 2012, +0,6% au T4 en rythme trimestriel

* Hausse surprise de 0,5% des investissements

* Inflation annuelle de 6,15% (Actualisé avec précisions)

SAO PAULO, 1er mars (Reuters) - L‘économie brésilienne a légèrement progressé au cours du dernier trimestre 2012, et les investissements ont enregistré une reprise inattendue, montrent des données officielles publiées vendredi par l‘agence de statistiques IBGE.

IBGE a précisé que la première économie d‘Amérique latine avait progressé de 0,9% sur l‘ensemble de 2012, contre 2,7% en 2011, ce qui constitue une performance décevante après une décennie de forte croissance, mais est semblable à ce qu‘attendaient la majorité des analystes.

En rythme trimestriel, le produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 0,6% au cours des trois derniers mois de 2012, soutenu par une performance solide des services. Les investissements ont progressé de 0,5% après quatre trimestres successifs de déclin.

IBGE a par ailleurs révisé à la baisse de 0,6% à 0,4% la croissance du troisième trimestre par rapport aux trois précédents mois.

La consommation des ménages, que la présidente Dilma Rousseff cherche à stimuler en baissant les impôts et les taux d‘intérêt, a progressé de 1,2% entre octobre et décembre 2012, sa meilleure performance depuis le dernier trimestre 2010.

L‘activité manufacturière est en revanche restée morose et a baissé de 0,5%.

D‘une année sur l‘autre, le PIB du quatrième trimestre 2012 a augmenté de 1,4% contre un consensus de 1,6%.

Cette légère amélioration de l‘économie brésilienne pourrait permettre au pays de satisfaire les marchés qui attendent une croissance d‘environ 3,1% cette année.

“L‘économie est en fait en train de reprendre, mais à un rythme très lent”, estime Luciana Rostagno, économiste en chef chez Banco WestLB, qui maintient sa prévision d‘une croissance à 3% en 2013, tout en envisageant une éventuelle révision à la baisse.

Le Brésil reste par ailleurs confronté à une forte inflation, qui a augmenté de 6,15% en rythme annuel, proche du plafond fixé à 6,5% par la banque centrale, ce qui laisse envisager une hausse des taux d‘intérêts en 2013. (Brad Haynes et Brian Winter; Benoît Van Overstraeten et Julien Dury pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below