2 août 2012 / 10:03 / dans 5 ans

LEAD 1-Adidas confiant pour 2012 malgré un ralentissement

* C.A. de E3,517 mds au T2, +7% à changes constants

* REX à E256 mlns contre 243 mlns attendus

* S‘attend à un BPA de E3,68 à E3,75 sur l‘année

* Le titre en baisse de 1,1% (Actualisé avec précisions, contexte, cours)

par Victoria Bryan

FRANCFORT, 2 août (Reuters) - Adidas a fait état jeudi d‘un ralentissement de la croissance de ses ventes en Chine et en Europe, alimentant les craintes d‘un tassement de la demande après une saison riche en événements sportifs.

Le groupe a néanmoins dit s‘attendre à ce que ses résultats 2012 s’établissent dans le haut de la fourchette annoncée, grâce aux retombées du sponsoring de l‘Euro 2012 et des Jeux olympiques de Londres, qui feront selon lui plus que compenser la chute de 26% des ventes de sa marque Reebok au deuxième trimestre.

Le numéro deux mondial des équipements sportifs derrière Nike a dit s‘attendre désormais à un bénéfice par action compris entre 3,68 et 3,75 euros cette année. Il visait auparavant un BPA compris entre 3,58 et 3,75 euros.

Le groupe a fait état d‘un chiffre d‘affaires de 3,52 milliards d‘euros au titre du deuxième trimestre, en hausse de 7% à taux de changes constants, et d‘un résultat opérationnel de 256 millions. Les analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur des facturations de 3,5 milliards d‘euros et un résultat d‘exploitation de 243 millions.

“Notre victoire sans appel dans l’été du football, l‘augmentation de notre marge opérationnelle et notre excellente gestion des stocks montrent que nous avons la bonne formule pour préserver et maintenir des résultats positifs”, a déclaré le président du directoire, Herbert Hainer, cité dans le communiqué des résultats.

Les performances d‘Adidas contrastent avec celles de son homologue Puma qui a lancé un avertissement sur ses résultats le mois dernier en raison d‘une demande en berne en Europe, tandis que Nike a raté le consensus au deuxième trimestre. (voir et )

Adidas a confirmé son objectif d‘une progression de près de 10% de ses facturations sur l‘ensemble de l‘exercice en dépit de la division par deux du rythme de croissance de ses ventes en Chine, à +13% au deuxième trimestre contre +26% au premier.

En Europe occidentale, les ventes ont crû de seulement 5%, après une progression de 7% au premier trimestre.

Les ventes de Reebok sont en net repli, ne bénéficiant plus de l‘engouement des consommateurs pour les baskets “toning”, qui permettent de se muscler en marchant. La marque a en outre perdu son contrat avec la ligue du football américain NFL.

Adidas, qui avait fait état en avril “d‘irrégularités commerciales” chez Reebook India, a précisé ne pas s‘attendre à des coûts de restructuration supplémentaires par rapport aux 70 millions d‘euros évoqués alors sur ce dossier.

L‘action Adidas s‘inscrit en baisse de 1,1% à la Bourse de Francfort à 60,23 euros vers 09h40 GMT alors que l‘indice Dax gagne 0,18%. (Marc Joanny et Natalie Huet pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below