24 juillet 2012 / 17:10 / dans 5 ans

LEAD 1-UPS abaisse sa prévision de bénéfice 2012, le titre chute

* Bénéfice et CA inférieurs aux attentes au T2

* Capacités diminuées de 10% en Asie

* Le titre recule de plus de 5,5%

par Lynn Adler

24 juillet (Reuters) - United Parcel Service, numéro un mondial de la messagerie express, a publié mardi des résultats trimestriels en hausse mais inférieurs aux attentes et a abaissé sa prévision 2012 en arguant d‘un climat économique mondial incertain.

Le groupe américain a également dit qu‘il allait réduire ses capacités de 10% en Asie en raison d‘un ralentissement du trafic des exportations, ajoutant qu‘il envisageait d‘autres ajustements à mesure que des clients privilégient des modes d‘envoi moins onéreux.

A 17h00 GMT, le titre UPS abandonnait 5% à 74,04 dollars alors que le S&P 500 reculait de 1,14%.

“L‘incertitude croissante aux Etats-Unis, la faiblesse continue des exportations asiatiques et la crise de la dette en Europe ont un impact sur les prévisions de croissance économique”, déclare son PDG Scott Davis, cité dans le communiqué de résultats.

“Nous pensons que les prévisions de croissance pour le second semestre sont trop optimistes et que la croissance du PIB des Etats-Unis sera vraisemblablement plus proche de 1%”, ajoute Scott Davis.

Le directeur financier Kurt Koehn a dit de son côté que le troisième trimestre devrait être caractérisé par une baisse du bénéfice net mais que le quatrième trimestre serait l‘occasion d‘une “solide amélioration”.

UPS a réalisé au deuxième trimestre un bénéfice net de 1,12 milliard de dollars, soit 1,16 dollar par action, contre 1,092 milliard (1,09 dollar/action) un an plus tôt.

Son bénéfice ajusté a progressé de 7,5% à 1,15 dollar par action contre 1,07 dollar au deuxième trimestre 2011.

Pour l‘ensemble de cette année, UPS prévoit désormais un bénéfice par action de 4,50 à 4,70 dollars alors qu‘il évoquait auparavant une fourchette de 4,75 à 5,00 dollars.

Le volume des colis aux Etats-Unis a augmenté de 3,5% au deuxième trimestre, tiré par les livraisons aux particuliers liées au commerce électronique. A l‘international, le volume progresse de 1%.

D‘après Kurt Kuehn, UPS ne va pas s‘engager dans des mesures de restructuration de grande ampleur aux Etats-Unis mais se concentrera sur la réduction des dépenses au vu des inquiétudes croissantes liées à l‘activité économique.

UPS et son principal concurrent FedEx sont généralement considérés comme de bons baromètres de l‘activité économique en raison des volumes des biens qui passent entre leurs mains.

La valeur des paquets qu‘UPS transporte dans ses avions et ses camions représente quelque 6% du produit intérieur brut (PIB) américain et 2% du PIB mondial. (Marc Angrand et Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below